Angélique : l’empreinte d’une vie (Murielle Bellier-Kant)

Parution du livre le 4 mai 2018 – Le 13 octobre 1996, le corps d’Angélique Dumetz, 18 ans, est retrouvé dans la forêt de Compiègne. Le meurtrier laisse une unique trace : son ADN. A l’époque, il n’existe aucun fichier national des empreintes génétiques : la famille de la victime entame alors un combat pour la création d’une telle banque de données. Dans un récit retraçant l’avènement de la police scientifique et la naissance de la première cellule française dite « cold case », l’auteure rend hommage à ces parents dont la quête de vérité a fait date dans l’histoire judiciaire française.

L’auteureMurielle Bellier-Kant – Profondément marquée par la vie et l’œuvre de Janusz Korczak, qui perdit la vie dans le ghetto de Varsovie, Murielle Bellier-Kant a construit son parcours autour de la défense des droits de l’enfant.

AVIS DE L’ÉDITEUR : Dans ce récit aussi prenant que douloureux, Murielle Bellier-Kant, relate le long processus judiciaire qui a mené à la vérité sur le meurtre d’Angélique Dumetz, commis il y a de cela 22 ans. Cette quête de vérité permettra la création d’un fichier national des empreintes génétiques, une première dans l’histoire judiciaire française.

 Maison d’Édition Panthéon | Maison d’Edition Depuis 1992‎

Collection : Mémoires, Témoignages

l’affaire Angélique Dumetz 2014-02-11 Jacques Pradel forêt de …