Usages de la culture et population pénale (Delphine Saurier)

Parution du livre le 2 mai 2018 – Une compréhension élitiste de l’art et de la culture s’accommode mal du voisinage de la délinquance et du crime. Pourtant, depuis plusieurs décennies, des projets artistiques et culturels sont déployés en direction de la population pénale. Les pouvoirs publics nourrissent toute une série de réflexions à la fois sur la place de l’art et de la culture dans la société, et sur le sens de la peine et le rôle de certaines institutions pénales, telles que la prison.

Delphine Saurier est enseignante chercheure à Audencia Business School. Ses recherches portent sur la rencontre entre l’univers de la culture considérée comme légitime et celui de la marge sociale et la façon dont cette rencontre désigne, qualifie et entretient chacun de ces univers. C’est dans ce cadre qu’elle s’intéresse aux dispositifs culturels développés en prison.

Éditions L’Harmattan