Derrière les grilles (Samuel Gance)

Parution du livre le 15 juin 2015 – Quand Gérard et Yann, deux agents immobiliers, sont envoyés en mission de repérage dans un hospice pour personnes âgées que leur patron désire voir redevenir le palace qu’il fût à la fin du dix-neuvième siècle, ils sont loin de se douter de la tournure que vont prendre les événements. « De gigantesques sapins caressaient nonchalamment de leurs branches fatiguées le tapis d’aiguilles mortes qui recouvrait le sol. Un étroit sentier, longeant le mur d’enceinte, louvoyait parmi les vieux troncs rugueux. Dans le prolongement de l’entrée, une allée ombragée s’enfonçait dans les ténèbres du sous-bois. L’odeur âcre de terre humide et de végétaux en décomposition, d’ordinaire si agréable au promeneur, avait ici quelque chose d’écœurant. »

Samuel Gance est né en 1962 à Clermont-Ferrand. Après avoir publié une nouvelle pour enfants dans un recueil de la collection « bibliothèque verte » des éditions Hachette à l’âge de 17 ans, il se consacre à ses études de pharmacie à la Faculté de Clermont-Ferrand.

Il travaille en Italie, à la Réunion, puis dans le Limousin avant de repartir dans l’Océan Indien fin 2014. En janvier 2013, paraît son premier roman « Anton ou la trajectoire d’un père » basé sur l’histoire vraie d’un missionnaire auvergnat chez les indiens Tiwas du Nouveau-Mexique. Il écrit ensuite un thriller consacré au monde de l’archéologie et qui se déroule dans le Cantal : « La chapelle de damnés ». « La piste de l’assassin » est un roman d’aventure qui se déroule entre l’Afrique du Sud (son pays de cœur) et l’Asie, et qui traite du braconnage des rhinocéros. Dans « Derrière les grilles », et surtout « Le territoire des limbes », il renoue avec le genre thriller fantastique de « La chapelle des damnés ». Âmes sensibles ne pas s’abstenir…