Anatole Deibler, l’homme qui n’a pas perdu la tête

Carte postale. Collection particulière.

Il y a  des noms qui ne laissent pas de marbre. Anatole Deibler fait partie de ceux-là. Avec 395 têtes à son actif, il est, au début du XXe siècle, le bourreau le plus célèbre de France. Détesté par les uns, admiré par les autres, il devient même un personnage incontournable du paysage médiatique national. Or, peu le savent, mais c’est un Breton dont le destin semble, dès la naissance, tout tracé, étant lui-même issu d’une longue lignée de bourreaux…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yves-Marie EVANNO sur le site de En envor

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus

 

 


Vous aimerez aussi...