Bonjour, c’est pour une main courante

« Les Jours » livrent chaque jour un instantané de commissariat. Mais avant, passage par celui de Lille, au service des plaintes.

11 juin 2018 Épisode n° 1

Texte Camille Polloni 

Photo Aimée Thirion

Dans le hall gris de l’hôtel de police de Lille, mardi 22 mai, le gardien de la paix Dominique N. appelle le numéro 42. Un homme de 37 ans, calme et baraqué, lève la tête. Le policier l’invite à le suivre « dans le bureau du fond », lui demande de fermer la porte et l’installe face à lui. Le fonctionnaire plaisante facilement, le plaignant semble détendu. Il ne veut pas dramatiser ce qui lui arrive.

« Je vous écoute. C’est pour quoi ?

Une main courante pour menaces.

Qui vous menace ?

Une connaissance de longue date. »

Pour en savoir plus sur Lesjours.fr/obsessions/main-courante/ep1-maincourante/

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *