“Vivre la peine de mort” – À propos de : Anne Carol, Au pied de l’échafaud. Une histoire sensible de l’exécution

En étudiant la dimension rituelle de l’exécution capitale en France, censée concourir à l’édification de toute la société, Anne Carol fait saigner les archives. Elle montre que la justice a longtemps été un théâtre d’effroi.

“Même si la plupart d’entre nous ont une idée de l’apparence de la guillotine, il n’est pas inutile d’en rappeler le fonctionnement. Le principe en est simple : il s’agit de faire tomber d’une hauteur suffisante la lame lestée d’un poids (le « mouton ») sur la nuque d’un condamné. […] Au moment où la lame tombe, il doit être allongé sur le ventre, la nuque à l’aplomb du couperet, bien dégagée et immobilisée. […] Le long de la bascule est disposé un panier d’osier pour recueillir le corps, et devant la lunette, un récipient reçoit la tête tranchée. (p. 56-57)”

par Fanny Arama , le 11 juin 2018 sur le site de La vie des idees

À propos de : Anne Carol, Au pied de l’échafaud. Une histoire sensible de l’exécution, Belin

Anne Carol est historienne. Professeur d’histoire contemporaine à l’université d’Aix-Marseille I et membre de l’Institut universitaire de France, elle a notamment publié Histoire de l’eugénisme en France. Les médecins et la procréation, XIXe-XXe siècle (Seuil, 1995), Les Médecins et la mort, XIXe-XXe siècle (Aubier, 2004, Prix de la Société française d’histoire de la médecine) et Physiologie de la veuveUne histoire médicale de la guillotine (Champ Vallon, 2012). Elle co-anime un séminaire sur l’histoire du corps à l’EHESS et participe à la monumentale Histoire des émotions (Seuil) sous la direction d’Alain Corbin. Dernier livre publié Au pied de l’échafaud – Une histoire sensible de l’exécution …


Vous aimerez aussi...