En 1939, l’Amérique ferma sa frontière à un paquebot de 908 réfugiés juifs

Le Saint-Louis quittant Hamburg en 1939. Wikipédia (Domaine public)

À l’heure où l’Europe ferme ses frontières aux réfugiés, il est bon de se rappeler cet épisode de 1939 où un bateau de plus de 900 réfugiés juifs fut prié de retourner en Europe, sous le régime nazi.

Le 13 mai 1939, le Saint-Louis, paquebot transatlantique allemand, quitte le port de Hambourg. À son bord, 937 passagers. La grande majorité d’entre eux sont des juifs allemands fuyant le Troisième Reich.

Persécutés – quelques mois auparavant avait lieu la Nuit de Cristal, pogrom où une centaine de juifs furents assassinés–, ils ont réuni l’argent nécessaire pour un visa et un aller simple sur le Saint-Louis dans l’espoir de trouver refuge en Amérique…

Repéré par Leïla Marchand — 31 août 2015 à 18h55 — mis à jour le 31 août 2015

Pour en savoir plus sur le site de Slate


Vous aimerez aussi...