« De sucre et de sang » de Pascal Grand

Pascal Grand

Parution 2017 – Mercredi 23 mars 1785, port de la Poterne à Orléans : Un corps supplicié est découvert dans une bascule, un vivier dans lequel on achemine sur la Loire le poisson vif. Antoine Léonard Toussaint, chirurgien juré, est chargé de l’ouverture du corps. D’autres morts mystérieuses s’ensuivent : de jeunes femmes sont égorgées et les pistes suivies par Toussaint et le commissaire Cerisier convergent vers la raffinerie de sucre Marotte, sise rue de Recouvrance.

Traque des Illuminés de Bavière, expériences de magnétisme animal, prémices de la chirurgie judiciaire, qui deviendra la médecine légale après la Révolution, raffinage du sucre à Orléans.

Ce roman policier historique offre un tableau vivant de la ville d’Orléans en cette fin de XVIIIe.

Le deuxième tome des aventure de Toussaint est en cours d’achèvement: Lyon, année 1786…

Pascal Grand est cadre dans l’Éducation Nationale. Il a vécu 25 ans à Orléans et demeure aujourd’hui à Lyon.

Les 4 marques des Editions Corsaire

CORSAIRE ÉDITIONS au travers de ses marques : CORSAIRE, REGAIN DE LECTURE, PAVILLON NOIR et ÉDITIONS PARADIGME couvrent tous les genres, de la fiction littéraire à la non-fiction.

Des best-sellers aux romans de terroir, de la fiction aux ouvrages pratiques et de référence en passant par les documents d’actualité. Une part importante du catalogue est constituée de livres d’histoire (biographies, essais, histoire politique et anthologies de textes incontournables). Ces fonds sont désormais publiés sous des marques différentes. PAVILLON NOIR est dédié aux polars, thrillers, romans policiers noirs et policiers historiques. CORSAIRE pour les domaines terroir et marin, REGAIN DE LECTURE pour ce qui est littérature et sciences humaines. Les ÉDITIONS PARADIGME, éditeur de référence en littérature médiévale, publient des ouvrages d’érudition et universitaire dans le domaine des Lettres.

CORSAIRE ÉDITIONS se veut un champ d’expression libre où des pensées différentes peuvent s’exprimer, n’est inféodé à aucune institution, parti, église, syndicat et ne vit que de ses productions.Notre Comité de lecture découvre des textes qui s’imposent à lui par une sorte d’intime nécessité. Les lieux et les circonstances de ces découvertes sont multiples : manuscrits reçus qui arrivent à une forte cadence (dépassant nos capacités d’analyse dans un délai raisonnable) ; mais aussi les trouvailles des éditeurs qui dénichent les œuvres par un incessant travail de lecture et de recherche. Par une réelle détermination économique qui consiste à donner ses moyens à l’ambition éditoriale. Il s’agit en somme de rechercher, maintenir et, s’il le faut, rétablir l’équilibre entre le désir et la nécessité. De celui-ci est tributaire le fonctionnement éditorial.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *