A la recherche de l’ouvrière perdue

Hervé Le Roux part sur les traces d’une gréviste de Mai 68 aperçue dans un film de l’époque. Une grande enquête d’histoire sociale qui ressort sur les écrans.

Le 16 mai 1968, les étudiants de l’Institut des hautes études cinématographiques (Idhec), principale école de cinéma française, se mettent en grève et occupent les lieux. Ils décident de mettre leurs caméras au service de la révolution, formant de petites équipes pour aller filmer le mouvement social. Le 10 juin 1968, deux étudiants, Jacques Willemont et Pierre Bonneau, se rendent à Saint-Ouen, aux usines Wonder, pour enregistrer une fin de grève et la reprise du travail. La CGT, après négociations, estime avoir obtenu suffisamment pour les femmes qui travaillent à la fabrication des piles « qui ne s’usent que si l’on s’en sert », et leur demandent de retourner à leur poste, selon le célèbre mot d’ordre : « Il faut savoir terminer une grève ! » …

Pour en savoir plus sur l’histoire

À VOIR

Reprise H. Le Roux, en salles le 30 mai.

Antoine de Baecque dans mensuel 448 daté juin 2018 – 599 mots Gratuit L’Histoire

« Reprise » d’hervé Leroux (1996) – Bande annonce – YouTube


Vous aimerez aussi...