Nengue, plongée chez les noirs marrons de Guyane, esclaves évadés du Suriname

A la fin du XIXe siècle, le médecin Jules Crevaux explore l’intérieur des terres guyanaises. Il noue une solide amitié avec Apatou son piroguier qui lui raconte l’histoire de son peuple, les Bonis ou Alukus. Ce sont les descendants d’esclaves africains qui se sont évadés des plantations du Suriname néerlandais voisin avant de se réfugier en Guyane, le long des berges du Maroni. A partir du Mendiant de l’Eldorado, récit de voyage écrit par Jules Crevaux, Stéphane Blanco et Samuel Figuière ont construit un récit sur deux époques qui nous permet de mieux comprendre l’Histoire de la France équinoxiale, ancien nom de la Guyane.  Stéphane Blanco a bien voulu nous expliquer son travail sur le scénario de cet album.

Pour en savoir plus lire le billet publié par  LAURENT LESSOUS  JUIN 28, 2018 sur le site de Cases d’histoire

Laurent Lessous : professeur d’histoire et géographie, il œuvre au rapprochement de la pédagogie et du 9e art en organisant des séminaires à la fin des mois de janvier à Angoulême, sous la triple férule du réseau Canopé, du FIBD et de la CIBDI. Il collabore aux sites l@bd et Bdzoom, et a écrit des ouvrages pour une exploitation pédagogique de la bande dessinée pour la collection La BD de case en classe.


Vous aimerez aussi...