Enfermer les femmes et les enfants ? Le droit de correction, réflexions historiographiques

Source Gallica – BNF

[Carnet Hypotheses Acquis de conscience] Ce texte est issu du premier atelier d’un programme de recherche sur le droit de correction qui réunit des historien(ne)s de différentes périodes, de l’Antiquité à l’histoire contemporaine. L’objectif des discussions était de présenter un bilan de l’état des savoirs sur le « droit de correction ». J’ai découvert un sujet très riche, qui croise – pour le XIXe siècle mais aussi pour d’autres époques – des questions multiples : l’articulation du rôle de l’État et de la famille, les rapports de pouvoir dans la famille, l’usage de la violence, le genre, etc. Le sujet a en fait été plutôt bien balisé pour le XIXe siècle et j’ai dû écarter certains travaux faute de pouvoir les lire en intégralité. Ce billet est une version remaniée de ma proposition du 31 mai. Seb Blue a partagé un lien dans le groupe Sciences humaines et sociales.

[attention : évocation de violences]

Ce texte est issu du premier atelier d’un programme de recherche sur le droit de correction qui réunit des historien(ne)s de différentes périodes, de l’Antiquité à l’histoire contemporaine. L’objectif des discussions était de présenter un bilan de l’état des savoirs sur le « droit de correction ». J’ai découvert un sujet très riche, qui croise – pour le XIXe siècle mais aussi pour d’autres époques – des questions multiples : l’articulation du rôle de l’État et de la famille, les rapports de pouvoir dans la famille, l’usage de la violence, le genre, etc. Le sujet a en fait été plutôt bien balisé pour le XIXe siècle et j’ai dû écarter certains travaux faute de pouvoir les lire en intégralité. Ce billet est une version remaniée de ma proposition du 31 mai…

Pour en savoir plus sur Consciences.hypotheses.


Vous aimerez aussi...