Jeunesse déviante et justice, XIXe-XXe siècles. Europe, Amérique, Russie

Histoire et sociétés

Revue européenne d’histoire sociale.

Numéro 25-26, avril 2008:

« Jeunesse déviante et justice, XIXe-XXe siècles. Europe, Amérique, Russie »

Dossier coordonné par Éric Pierre (MCF à l’université d’Angers) et David Niget (Post-doctorant au Centre d’Histoire du Droit et de la Justice, Université Catholique de Louvain).

Si la jeunesse n’est pas une invention de la modernité, les XIXe et XXe siècles consacrent sa reconnaissance sociale et culturelle, laquelle suscite un encadrement. Jeunesse à éduquer, à protéger mais aussi à contrôler. La justice des mineurs se détache alors de l’appareil pénal, elle élargit son rayon d’action, en incorporant les techniques de l’aide sociale aux pratiques judiciaires.

Eric Pierre retrace l’histoire longue de la gestion de ces deux clientèles que sont l’enfance délinquante et l’enfance abandonnée, à travers l’exemple de la colonie agricole de Mettray. Pascale Quincy-Lefebvre poursuit ce parallèle en évoquant la concurrence des administrations de l’Assistance publique et de la protection judiciaire de la jeunesse au XXe siècle français. Dorena Caroli étudie, en Russie, l’hésitation entre prise en charge administrative ou judiciaire des enfants déviants, qui s’avèrent surtout des laissés pour compte. Tamara Myers analyse comment la justice des mineurs montréalaise s’est emparée du corps, corps fantasmé ou physique, des jeunes délinquant(e)s. Enfin, David Niget souligne l’entrelacement des registres du pénal, du social et du thérapeutique au sein des systèmes judiciaires dédiés à l’enfance dans les pays industrialisés.

Dans la rubrique « Biographie et groupe social », Aurore François se penche sur le cas belge où, dès l’Entre-deux-guerres, le savoir faire caritatif des dames d’œuvres est confronté à la professionnalisation de l’aide sociale.

En outre, le cahier image, réalisé par Elise Yvorel, illustre l’évolution de la prise en charge institutionnelle des jeunes détenus au sein d’une maison de correction publique: Saint-Hilaire.

SOMMAIRE DU DOSSIER:

David NIGET (Université Catholique de Louvain): « Du pénal au social. L’hybridation des politiques judiciaires et assistancielles de protection de la jeunesse dans la première moitié du XXe siècle », p. 10-27

Tamara MYERS (University of British Columbia): « Le Tribunal et le corps des jeunes délinquant-e-s: justice des mineurs, corps et genre à Montréal, au XXe siècle », p. 28-45

Pascale QUINCY-LEFEBVRE (Université d’Angers): « Entre Assistance publique et justice: la part du conflit dans l’histoire des régulations des déviances juvéniles en France », p. 46.63

Dorena CAROLI (EHESS): « Eduquer ou punir ? Les réformes du traitement de la délinquance juvénile en Russie et en Union Soviétique (1897-1935) », p. 64-83

Éric PIERRE (Université d’Angers): « La colonie agricole de Mettray: établissement pénitentiaire et établissement d’assistance (1839-1937) », p. 84-96

CAHIER IMAGE:

Dorena CAROLI (EHESS): « Propagande et protection de l’enfance en URSS », p. 118-119

Elise YVOREL (Université d’Angers): « Des colonies pénitentiaires agricoles aux Institutions publiques d’éducation surveillée. Saint-Hilaire (1930-1960) », p. 98-117

RUBRIQUE HISTOIRE SOCIALE, RECHERCHE ET ENGAGEMENT

Christophe CHARLE (Paris I): « Quels « combats pour l’histoire » aujourd’hui ? », p. 160-167.

RUBRIQUE BIOGRAPHIE ET GROUPE SOCIAL:

Aurore FRANCOIS (Université Catholique de Louvain): « Les délégués à la protection de l’enfance, en Belgique du XXe siècle », p. 212-225.


Vous aimerez aussi...

1 réponse

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search