46- Portrait du jour : « Je me nomme Mélisa Rousseau et j’exerce le beau métier de directrice des services pénitentiaires. »

« Je prends mes fonctions début 2010 au Centre pénitentiaire de Lille et cette fois avec l’uniforme de directrice. Nommée directrice des pôles administratifs, j’ accompagne l’adjoint chef d’établissement pour piloter la fermeture des deux prisons de Loos. Je ne compte pas le temps passé avec les personnels ou bien encore les multiples entretiens avec les personnes détenues. J’ai parfois eu peur de mal faire ou bien encore de « l’autre », cette personne détenue que l’on découvre derrière la porte, son parcours de vie souvent violent, médiatique, ses humeurs parfois déroutantes… C’est d’ailleurs, cette quête constante de l’être humain qui m’a conduit en 2010 à préparer un cyber-diplôme en analyse de criminologie et à me spécialiser en profilage… »

Le Carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus  et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son quarante sixième Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du carnet reçoit Mélisa Rousseau, directrice des services pénitentiaires adjoint au centre pénitentiaire de Fresnes.

C’est avec un immense plaisir teinté d’une émotion sincère que j’ouvre les pages du carnet à Mélisa qui fut un temps chargée du service formation à  la Direction interrégionale de Dijon . Formateur des Personnels au sein de la DR de Dijon j’ai apprécié chez cette jeune femme le professionnalisme, la rigueur et l’intégrité. C’est un bel exemple de promotion sociale pour une directrice qui n’a pas perdu le sens des réalités et de ses origines sociales. Chapeau bas et respect Mélisa !  Ph.P.

______________________________________________________________________________________________________________________

Portrait du jour Mme Mélisa ROUSSEAU « Fière d’être directrice des services pénitentiaire

« Mon métier est une passion,. Je suis  » la patronne » comme disent les surveillants pénitentiaires, une vraie reconnaissance sans artifice. Après 18 années d’exercice au sein de l’administration, je suis fière d’exercer le métier de directrice des services pénitentiaires. Je dirige, en qualité d’adjoint, le Centre Pénitentiaire de Fresnes.

Originaire d’un petit village de vignes en Côte d’Or, je suis issue d’une famille ouvrière. Mon père travaillait à l’usine et ma mère faisait des ménages. L’école de la République a toujours été pour mes parents un gage de réussite, il fallait bien travailler et se « nourrir » de livres, sans doute une revanche pour eux qui n’ont jamais eu l’opportunité de poursuivre des études. Au départ orientée vers des études manuelles, comme toutes les jeunes filles de ma famille, mon père a voulu que je sois la première femme à poursuivre un cursus universitaire, car je devais être « indépendante ». Je garderai de cette période un goût artistique prononcé pour la peinture ou le patchwork, ce qui permettra toujours qu’équilibrer les déceptions de ma vie et de me préserver.

Après un baccalauréat en économie, rêvant d’accéder à Science politique, j’ai finalement, pour des raisons économiques, commencé mes études à l’université de Dijon dans la filière histoire. Mon intérêt pour les sciences humaines, je l’ai partagé jusqu’à la maîtrise avec mon grand-père un autodidacte certes, mais un homme d’une intelligence fine bien que mineur de profession. Portée par ce cadre familial bienveillant, j’étais titulaire d’une maîtrise à 22 ans en 1998 et prête à préparer l’agrégation d’histoire, en rêvant de transmettre mon peu de savoir par le biais de l’enseignement.

En 2000, pour la première fois de ma vie, l’échec est au rendez-vous à deux reprises au concours de l’agrégation, mais peu importe je vais me débrouiller! A l’automne, je franchis pour la première fois, par hasard, le porche de la maison d’arrêt de Dijon. D’un pas décidé je vais m’inscrire au concours de surveillant. Je suis loin de savoir à ce moment précis que j’ai rendez-vous avec « ma vie » tant au niveau personnel que professionnel. Le fonctionnaire qui est assis derrière le bureau m’écoute, me conseille pour la préparation des concours pénitentiaires, il deviendra par la suite mon conjoint et le père de mes enfants.

Mai 2001, je pars pour Agen afin d’intégrer l’Ecole Nationale de l’Administration Pénitentiaire. Je suis élève surveillante et je fais mon premier stage au quartier des femmes de la maison d’arrêt de Dijon. Beaucoup me disent que je suis trop diplômée, peu m’importe, j’ai un travail et je porte, pour la première fois, un uniforme avec fierté. J’envisage de poursuivre ma carrière dans ce monde que je découvre et qui me plait car je suis utile aux autres. Ces femmes que je découvre écrouées souvent pour des procédures criminelles, leur parcours de vie me questionne.

Après quelques semaines, je quitte l’administration pénitentiaire par le hasard des concours mais je n’oublierai pas l’humanité que j’ai découvert derrière les murs, cela pourrait également être une définition positive de l’expression « choc carcéral »!!

Après un bref passage à l’Education nationale, je rejoins en 2001 la préfecture de Dijon. Je viens de réussir le concours de secrétaire administratif. A 24 ans, je prends la direction de la 2éme chambre du tribunal administratif en charge du contentieux de la fonction publique.

Avide de connaissance, je vais découvrir un autre métier de la justice. J’assiste pendant deux ans un conseiller en charge des reconduites à la frontière.

Ma carrière est jalonnée de « belles rencontres ». Repérée par le greffier en chef, Philippe, j’assure rapidement son intérim. Ces deux années manqueront tout autant mon choix de carrière administrative. J’aime la rigueur, le classement des dossiers, la recherche de la solution administrative que génère le contentieux. Et pourquoi pas devenir cadre?

Le défit est relevé, après deux ans de service, j’intègre le prestigieux Institut Régional d’Administration de Lyon. Je travaille pour parvenir à sortir dans les meilleurs de ma promotion d’attaché. Nous sommes 120, je finirai 38éme. J’hésite entre deux ministères, les Finances et la Justice, ce sera la Direction interrégionale de Dijon et donc un retour à l’administration pénitentiaire en 2004. Chargée du service formation, adjointe de la directrice des ressources humaines, je serai après quelques années nommée contrôleur de gestion. Cette période administrative, je la vivrai avec passion. Entre temps, je deviens maman, en 2007 et de nouveaux horizons personnels s’ouvrent. A ce moment, ma carrière est stabilisée et je n’ai plus d’autre ambition. Cependant, ma hiérarchie me propose d’intégrer le corps de directeur à 33 ans. Une nouvelle aventure commence !!

Je prends mes fonctions début 2010 au Centre pénitentiaire de Lille et cette fois avec l’uniforme de directrice. Nommée directrice des pôles administratifs, j’ accompagne l’adjoint chef d’établissement pour piloter la fermeture des deux prisons de Loos. Je ne compte pas le temps passé avec les personnels ou bien encore les multiples entretiens avec les personnes détenues. J’ai parfois eu peur de mal faire ou bien encore de « l’autre », cette personne détenue que l’on découvre derrière la porte, son parcours de vie souvent violent, médiatique, ses humeurs parfois déroutantes… C’est d’ailleurs, cette quête constante de l’être humain qui m’a conduit en 2010 à préparer un cyber-diplôme en analyse de criminologie et à me spécialiser en profilage.

A 35 ans, mon deuxième enfant malade me prend toute mon énergie et c’est bien lui ma plus belle réussite. Mon second poste de directeur, je l’exerce en hôpital pénitentiaire à Fresnes avant de rejoindre un emploi de chargée de mission informatique. Je retrouve désormais le goût du défi.

2016, je suis nommée adjoint au chef d’établissement de Fresnes auprès d’un Directeur qui bien qu’ayant de grandes craintes va me faire confiance, un personnage exigent mais une vraie leçon de courage. Chaque jour, en dépit d’un quotidien complexe et fatiguant, je reprends le chemin de la détention et j’arpente le parquet de Fresnes avec la même force de conviction et le même sentiment d’être utile à la société au service de l’Etat.

A 42 ans, j’ai trouvé ma voie sans jamais me perdre dans une passion professionnelle dévorante.

Je me nomme Mélisa ROUSSEAU et j’exerce le beau métier de directrice des services pénitentiaires. »

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

Mélisa ROUSSEAU

Directrice des services pénitentiaires (DSP)

Coordonnées: 1 Allée des Thuyas; Pavillon I, 94260 FRESNES

Pacsée, 42 ans, 2 enfants

Compétences :

* Aptitude à la négociation et compétences affirmées dans la gestion de crise et la résolution des conflits

* Conduite de projet en situation tendue

* Capacité rédactionnelle confirmée

* Prise de parole en public et sens naturel de la communication

* Grande autonomie de travail, capacité d’initiative et prise de décision à forts enjeux

Expériences professionnelles :

Ministère de la Justice

Mai 2016 Adjointe au chef d’établissement du centre pénitentiaire de Fresnes

Direction de l’administration pénitentiaire (DAP)

Direction Interrégionale des Services Pénitentiaire (DISP) de Paris

Sous le commandement du Chef d’établissement, Philipe OBLIGIS, tel prof: 06 82 22 73 23

Contexte: 2éme établissement pénitentiaire de France par la taille, soit 5 sites distincts, plus de 3000 personnes écrouées (200% de surencombrement) et 1100 fonctionnaires

Missions principales :

* Intérim du chef d’établissement

* Chargée de communication en lien avec les cabinets du Ministre, du Directeur d’Administration Pénitentiaire et le bureau en charge des relations internationales pour l’accueil des délégations étrangères et les visites parlementaires.

ex) Préparation de la visite du Président de la République

* Management de 1100 collaborateurs corps et grades confondus (11 A, 189 B, 900 C)

* Suite à la mise en place du quartier d’évaluation des personnes radicalisées, en mars 2017: pilotage des cycles d’évaluation, pilotage des retours d’expérience en lien avec l’équipe pluridisciplinaire.

* Référente pour la prévention du suicide des personnes détenues. ex) Elaboration d’un plan d’action 2018

* Pilotage d’un plan d’action sanitaire suite aux injonctions déterminées par le juge administratif en 2016 et 2017. ex) mise en oeuvre d’un plan d’action d’éradication des rongeurs supérieure à 50%

* Création d’un pôle juridique en août 2017, en répondre à l’augmentation des saisines et contentieux juridiques

* Participation active à la sécurisation du site :

Ex) Développement d’une cellule de renseignement locale

Présence à l’état major de sécurité organisé par le Préfet et participation au côté des forces de sécurité du département

Participation au dialogue engagé avec les élus locaux et le sous-préfet d’arrondissement pour le déploiement d’une vidéosurveillance, suite aux intrusions constatées dans l’enceinte de l’établissement, en juillet 2016

Septembre 2013 Directrice du projet GENESIS

Mai 2016 à la DISP de Paris

Sous le commandement du Directeur Interrégional de Paris, M. Laurent RIDEL, tel: 01 46 15 91 00

Contexte: Participation au déploiement national d’un nouvel applicatif informatique « GENESIS » en remplacement d’applications obsolètes, pour la gestion des personnes détenues

Missions principales :

* Management d’une équipe de 12 à 20 agents (5 A, 1 B et 10 C).

Dans un contexte de défaillance de l’applicatif informatique constaté fin 2013, développement de stratégies de contournement permettant un déploiement immédiat de l’applicatif et le respect du planning de déploiement

Ex : Proposition du redéploiement de la zone de stockage au CP de Fresnes dans un contexte de gestion à flux tendu

* Elaboration et suivi de rétro plannings en lien avec les équipes de conception du ministère (DAP et Secrétariat général)

* Impulsion de la conduite de changement, par la réalisation d’audits conduisant à la restitution d’analyses d’impacts organisationnels

* Déploiement en soutien des équipes locales constituées

* Elaboration et mise en œuvre d’un plan de communication, permettant une restitution efficace de l’information

Juin 2011 Adjointe au directeur de l’Etablissement Public de Santé National de Fresnes Septembre 2013 DISP de Paris

Contexte: Etablissement hospitalier de santé placé sous la double tutelle de l’Agence régionale de santé d’Ile de France et de la DISP de Paris.

Hôpital de 120 lits dédiés à la prise en charge des personnes détenues, regroupant 100 personnels pénitentiaires et hospitaliers.

Missions principales :

* Intérim du chef d’établissement et du directeur hospitalier, suite à une absence de 6 mois

* Gestion de la sécurité de l’établissement

* Renouvellement du processus de labellisation pénitentiaire, obtenu 4 ans auparavant

* Décembre 2011 : ouverture du Centre de rétention de sûreté médico-socio judiciaire, issu de la loi du 25/02/2008 suite au placement en rétention par les autorités judiciaires d’une personne retenue.

Proposition d’un cadre administratif de fonctionnement: ex: rédaction de notes permettant la mise en oeuvre de la réglementation en vigueur

Janvier 2010 Directrice des pôles transversaux au centre pénitentiaire de Lille, Juin 2011 Adjointe au directeur du centre de détention de Loos

DISP de Lille (Exercice de 2 postes)

Intégration dans le corps de Directrices des Services Pénitentiaires, sur proposition

Contexte Etablissement réparti sur 5 sites distincts, hébergement d’environ 1200 personnes détenues et 550 agents (11 A, 39B, 500 C)

Missions principales :

* Pilotage des services financiers, des ressources humaines, du greffe et des moyens logistiques : management de l’équipe de cadre et intérim du directeur du Centre de détention de Loos

* Responsable de la sécurité

* Elaboration et suivi local du projet de fermeture des sites du centre de détention, de la maison d’arrêt de Loos. Chargée de la restructuration des sites de Loos, dans la perspective de l’après fermeture.

Janvier 2008 Attachée, contrôleur de gestion

Janvier 2010 DAP, DISP de Dijon

Septembre 2004 Attachée chef du service recrutement et de la formation des Décembre 2008 personnels

Adjointe à la directrice des ressources humaines (catégorie A)

DAP, DISP de Dijon (Exercice de 2 postes)

Intégration dans le corps des attachés, suite à la scolarité à l’IRA

Ministère de l’Intérieur

Octobre 2001 Secrétaire administratif, greffier de la 2éme chambre

Septembre 2003 Tribunal administratif de Dijon

Ministère de l’Education nationale

Septembre 2001 Secrétaire administratif, gestionnaire d’un collège (catégorie B)

Octobre 2001 Collège Champollion, Rectorat de Dijon

Ministère de la Justice

Mai 2001 Surveillante pénitentiaire (catégorie C)

Août 2001, Maison d’arrêt de Dijon, DAP, DISP de Dijon

Formations et stages :

2011/ 2012 Diplôme universitaire de profilage, expertise en criminologie, tueurs en série réalisé en cyber-diplôme à l’université de Toulouse. Expertise des passages à l’acte violents et des temps longs d’incarcération

Septembre 2003 Elève Attachée à l’Institut Régional d’Administration de Lyon

Septembre 2004

2002 Elève à l’Institut de Préparation à l’Administration Générale (IPAG) de Dijon

1998/2000 Elève à l’Institut de Universitaire de Formation des Maîtres (IUFM) de Dijon

1998 Maîtrise en histoire moderne

Activités diverses :

Depuis 2014 Membre du jury d’entrée pour le concours de l’IRA de Metz

Encadrement des stagiaires et élèves de catégorie A (attaché, directeurs, élèves de différentes écoles

Participation régulière à des courses de marche nordique, réalisation de peintures et création de Patchwork (exposition sur un site internet)

Fait à Fresnes, le 1er juillet 2018

 


1 réponse

  1. Rita Queneutte dit :

    Quel intéressant parcours professionnel et personnel. Beau témoignage d’une évolution possible avecdes champs de compétences diversifiés.
    Contente d’avoir pu te croiser à plusieurs reprises, en qualité de CURFQ de Dijon et dans les hauts de France à l’époque de la fermeture des 2 Loos…

    Bien amicalement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.