53 – Portrait du jour : Vincent Ricouleau, auteur de polars avec le pseudo « Vincent Graham »

« Vincent Graham, né en 1965, counsel legal , spécialiste du Vietnam, lauréat de la bourse du jeune écrivain en 1987 décernée par le Conseil Régional des Pays de la Loire, fut primé lors de plusieurs concours de nouvelles … »

Le carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son cinquante troisième Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du blog reçoit Vincent Ricouleau, professeur de droit, counsel legal, pseudo « Vincent Graham » pour la littérature policière – auteur de deux polars « Saigon brûle t-il ? – Vincent Graham » et « Saigon à bout portant Vincent Graham » – .

Vincent nous fait parvenir de Saigon son autoportrait.

Nous le remercions chaleureusement pour son aimable participation à la rédaction de de ce petit exercice d’écriture. Ph.P.

______________________________________________________________________________________

Âgé de 52 ans, nantais d’origine, j’ai toujours été fasciné par la politique, l’histoire, le droit, la littérature, le cinéma, la police. D’abord avocat, j’ai attaqué des études de médecine sur le tard. La transversalité me semble indispensable pour ne pas tourner en rond. Depuis plus de vingt ans, je travaille beaucoup en Asie, au point d’avoir créé il y a 5 ans, la clinique francophone du droit à Saigon. J’enseigne le droit à la faculté de droit de Saigon et en tant qu’expert en formation pour Avocats sans Frontières, je forme les avocats, les procureurs et les juges au Laos. J’ai publié deux romans policiers dont l’action se passe au Vietnam. « Saigon brûle t-il ? – Vincent Graham » et « Saigon à bout portant Vincent Graham ». Ces deux romans se sont bien vendus, notamment à la librairie française de Saigon. Mais j’écris aussi beaucoup d’articles avec pour thèmes transversaux le droit, la neurologie, la psychiatrie, la médecine légale. Ce qui me vaut quelques interviews dans la presse française et d’avoir été sélectionné parmi les dix meilleurs auteurs du site « Village de la Justice ». L’Asie et le Vietnam en particulier sont des mondes à part où l’histoire résonne en permanence. Encore beaucoup de recherches sont à faire en droit colonial. Mes projets sont de continuer à beaucoup écrire, notamment sur les risques psycho-sociaux des acteurs de la justice, sujet alliant droit et médecine mais aussi sur les techniques de recherches des personnes disparues. Je tiens également à développer encore plus les cours de français juridique et de français médical au Vietnam. La francophonie me tient à cœur dans une zone du monde où la France devrait tenir une place plus importante. J’achève en ce moment un autre polar, se passant au Vietnam. La saison de la mousson est un moment adéquat pour écrire ! »

Quand la France vendait l’opium en Indochine française

Le droit colonial en Indochine à travers André Malraux et …

Une Cour d’Appel américaine et le Trump’s executive order, par …

Vincent Ricouleau 

LEGAL COUNSEL

Professor of Law, of Legal French and of Medical French

University of law – Saigon – University of medicine – Saigon

Certificate of lawyer

DU Medicine (psychiatry, neurology, general medicine, medical emergencies) – University of Medicine Paris 5, 6, Versailles


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 2 août 2018

    […] la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus a vu le jour le 11 juin avec Clarisse Enaudeau, directrice littéraire des Presses … et le 53 ème portrait répertorié en date du 2 août 2018 est celui de Vincent Ricouleau, auteur de polars avec le pseudo « Vincent Graham ». […]

  2. 3 août 2018

    […] 53 – Portrait du jour : Vincent Ricouleau, auteur de polars avec le … […]