« Vague de chaleur, vague de crimes »

Illustration : Le Petit Journal du 13 août 1911 – source : RetroNews BnF

 « À toute vague de chaleur correspond une vague de crimes » : 1921, chronique des atrocités qui attestent du lien entre chaleur et criminalité. 

Quand il fait chaud, l’homme perd son sang froid et est capable des pires atrocités. C’est ce qu’affirme le chroniqueur Maurice de Waleffe dans Le Siècle en 1921, alors qu’une chaleur sans précédent s’abat sur la France.

le 15/06/2017 par  Marina Bellot modifié le 29/05/2018

Pour en savoir plus sur le site Retronews.


Vous aimerez aussi...