Les Experts du crime : regards croisés sur le criminel

ESPACE MENDES FRANCE
1 place de de la cathédrale
86000 Poitiers
05 49 50 33 00 Entrée libre

Journée d’études mercredi 12 novembre 2008 de 9h A 18h

Cette journée d’études est organisée dans le cadre de l’exposition «Scene de crime » prolongée jusqu’au 1er février 2009 (ouverture au public de 14h à 18h, fermeture les lundis hors vacances scolaires)

Et en partenariat avec
l’université de Poitiers, l’UFR sciences humaines et arts, l’école doctorale sciences humaines économiques et sociales, université de Poitiers , l’Equipe poitevine de recherche et d’encadrement doctoral, université de Poitiers ; le laboratoire Gherico, université de Poitiers, le département de psychologie, université de Poitiers ; le Laboratoire de Recherche en /Psychopathologie/, université de Poitiers ; l »Axe structurant violence et conflits de la MSHS

Du XVIIIe siècle à nos jours, de multiples tentatives ont été faites pour percer le mystère du crime, pour saisir l’activité criminelle et pour comprendre les logiques du passage à l’acte. Pour les uns, le criminel appartient à la tourbe sociale des sociétés, il naît dans les cloaques des grandes villes et meurt sur les places publiques. Pour d’autres, le criminel appartient à une sorte de lignée qui, depuis l’époque préhistorique, se mêle aux uns et aux autres et commet toutes sortes de méfaits. Progressivement, le criminel se complexifie et les analyses se montrent de plus en plus variées. Ainsi le monomane homicide s’impose dans les années 1820, le criminel-né en 1870, le psychopathe tueur en série un siècle plus tard. Dans l’intervalle, toutes sortes de portraits ont été proposés aussi bien dans la presse à grand tirage, dans les romans populaires, dans les études confidentielles, dans les films offerts à la curiosité d’un vaste public. Selon les époques, toute une série de figures surgissent : le criminel épileptique, le criminel-fou, le criminel hystérique, le criminel d’occasion, le criminel dégénéré, le criminel professionnel… Aussi pour rendre compte de la multiplicité des approches, importe-t-il de faire appel aux experts du crime : médecins-légistes, spécialistes du corps et de l’esprit, journalistes, acteurs du maintien de l’ordre ou des institutions judiciaires et pénitentiaires. Qu’ils scrutent les signes de la violence, qu’ils examinent les désordres des cerveaux ou encore qu’ils s’attachent à l’effroi suscité par les crimes, ils renseignent sur les savoirs d’une époque et sur la réception du crime dans les sociétés contemporaines.

Frédéric Chauvaud, professeur histoire contemporaine, université de Poitiers et Geoffrey Fleuriaud : doctorant histoire contemporaine, université de Poitiers.

9H15, accueil
par Didier Moreau, directeur général de l’Espace Mendès France et Frederic Chauvaud, professeur histoire contemporaine, université de Poitiers.

9h 30- 10h
Conférence introductive
L’expertise judiciaire : une science impériale ?
Frédéric Chauvaud, professeur histoire contemporaine, université de Poitiers.

De 10h à 11h : Le regard médico-légal
Président de séance : Pascal-Henri Keller, professeur en psychopathologie clinique, université de Poitiers ; EA 4050, site poitevin LRPC (Laboratoire de recherches en psychopathologie clinique).

10h – 10h30
Peurs sociales, stigmatisation des malades mentaux et ambiguité des attentes vis-à-vis des soignants : nos sociétés en crise
Jean-Louis Senon, professeur de psychiatrie université de Poitiers.

10h30-11h
La phrénologie : un regard médical sur le passage à l’acte
Marc Renneville, chargé d’études et de recherches à la Direction de l’administration pénitentiaire, Paris.

11h-11h30, débats

11h30, pause

De 11h45 à 12h45 : Le regard criminologique
Président de séance : Michel Massé, professeur de droit pénal , université de Poitiers. Equipe poitevine de recherche et d’encadrement doctorale en sciences criminelles.

11h45 à 12h 15
Le corps violenté mis en signes judiciaires: chirurgiens et médecins légistes sur la scène du crime à la fin du 18e siècle
Michel Porret, professeur histoire moderne, université de Genève.

12h15 à -12h45,
Les morts sous l’oeil des experts : enjeux et pratiques de l’autopsie médico-légale au XIXe siècle
Sandra Menenteau, doctorante histoire contemporaine, université de Poitiers.

12h45- 13h15 , débats

de 14h 30 à 15h30 : Le regard médical et médiatique
Président de séance : Dominique Breillat : professeur de droit public, université de Poitiers.

14h30-15h,
Les délinquants et les détenus militaires sous l’œil des médecins,XIXe-XXe siècles
Dominique Kalifa : professeur histoire contemporaine, université de Paris I.

15h-15h30
Un regard sous influence : Le journaliste local face aux voleurs de l’entre-deux guerres
Geoffrey Fleuriaud : doctorant histoire contemporaine, université de Poitiers.

15h30- 16h00 débats

16h, pause

16h15-16h45
Conférence de clôture
L’expertise au service des régulations pénitentiaires
Jean Claude Vimont, maître de conférences histoire contemporaine, université de Rouen.

16h45-17h15, débats.

17h15-17h30, Synthèse.


Anne Bonnefoy
Responsable du pôle Histoire des sciences et des techniques
Culture scientifique, technique et industrielle en Poitou-Charentes
Espace Mendès France, tel 05 49 50 33 03 – fax 05 49 41 38 56
1, pl. de la Cathédrale – BP 80964 – 86038 Poitiers cedex
http://www.maison-des-sciences.org


Vous aimerez aussi...