Être prisonnier civil au camp de Garaison (Hautes-Pyrénées) 1914-1919

Date de parution : été 2018 – Durant la Première Guerre mondiale, la France considéra les Allemands, les Austro-Hongrois, les Ottomans, les Bulgares présents sur son sol comme ennemis : ils furent concentrés dans des camps, dont celui de Garaison (Hautes-Pyrénées), installé dans l’ancien couvent et établissement scolaire des Missionnaires de l’Immaculée Conception.

Il existe sur ce camp un fonds photographique tout à fait exceptionnel et très peu connu, que cet ouvrage présente en partie. Les clichés évoquent les conditions de vie au quotidien ; ils mettent en scène les internés eux-mêmes, souvent accompagnés d’une épouse, d’une compagne, d’enfants ou de parents : Garaison est un camp de familles. Un témoignage très émouvant est ainsi livré.

Des archivistes et des historiens travaillent ensemble et croisent leurs regards pour mettre en lumière l’histoire de ce lieu d’enfermement et tenter de cerner ce que la photographie peut apporter à la compréhension de cette histoire. Ils rendent ainsi hommage à ces femmes, à ces enfants, à ces hommes, dont la Guerre bouleverse la vie en raison de leur nationalité.

Pascale Leroy-Castillo veille sur les archives du Sanctuaire – Photo : B. Rouquet

Pascale Leroy-Castillo, responsable des Archives diocésaines de Tarbes et Lourdes et du service Archives et Patrimoine – Photothèque du Sanctuaire Notre-Dame de Lourdes et Sylvaine Guinle-Lorinet, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, dirigent une équipe d’archivistes et d’historiens qui croisent leurs regards pour explorer un fonds photographique exceptionnel sur un camp de prisonniers civils de la Première Guerre mondiale.

Format : 28 x 22 cm – format à l’italienne

Editions Cairn