14 août 1917 : mort d’Eugène Vigo dans une cellule de Fresnes

Dans la nuit du 13 au 14 août 1917, mort d’Eugène Bonaventure Vigo, dit Miguel Almereyda (anagramme de : Y’a la merde), militant et propagandiste anarchiste et antimilitariste, à la prison de Fresnes.

Né le 5 janvier 1883 à Béziers (Hérault), il est très tôt orphelin de son père. En 1898, il arrive à Paris pour tenter sa chance qui ne lui sourit guère ; apprenti photographe, il est complice d’un vol qui lui vaut 2 mois de prison. Révolté, il fréquente les anarchistes et écrit, en 1901, un premier article dans « Le Libertaire » dans lequel il revendique un attentat, mais la bombe de sa fabrication n’explose pas, ce qui ne l’empêche pas d’être condamné à un an de prison …

Pour en savoir plus sur Paris-luttes


Vous aimerez aussi...