Anna Bono, spécialiste de l’Afrique : « Les migrants ne sont pas des pauvres fuyant la guerre. Les chiffres le prouvent. »

“Ce sont des pauvres qui fuient la guerre? les chiffres montrent le contraire.” déclare Anna Bono, experte en histoire et institutions de l’Afrique à l’Université de Turin.

“Seulement 5% de ceux qui viennent en Italie sont vraiment des réfugiés. Ce ne sont pas les «derniers des derniers» car ils paient des milliers de dollars pour le voyage et les faux documents ». C’est ce qu’a expliqué Anna Bono, ancienne professeur d’histoire et d’institutions de l’Afrique à l’Université de Turin, qui démonte certaines des fausses nouvelles les plus courantes sur l’immigration…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Les observateurs

Anna Bono a été chercheuse en Histoire et Institutions de l’Afrique au Département de la Culture, de la Politique et de la Société à l’Université de Turin jusqu’en 2015. De 1984 à 1993, elle est restée en Afrique pour mener des recherches de terrain sur la côte swahilie au Kenya. De 2004 à 2009, elle a collaboré avec l’Institut supérieur d’études sur les femmes de l’Université pontificale Regina Apostolorum. De 2004 à 2010, elle a dirigé le Département du développement humain du Cespas, le Centre européen d’études sur la population, l’environnement et le développement.

Jusqu’en 2010, elle a collaboré avec le ministère des Affaires étrangères dans le cadre du Forum stratégique dirigé par le conseiller du ministre, Pia Luisa Bianco. Elle collabore avec les médias de masse principalement dans le domaine catholique. Elle a écrit plus de 1600 articles, essais et livres scientifiques et informatifs sur les relations internationales, les problèmes de développement, la coopération internationale, l’émigration concernant l’Afrique.

 


Vous aimerez aussi...