68 – Portrait du jour : Sylvain Forge,  écrivain français, auteur de romans policiers – Prix du quai des Orfèvres 2018

« Prendre le lecteur par la main dès la première page et lui donner l’envie de ne pas me quitter jusqu’à l’épilogue, voilà mon ambition. Un gros travail de documentation précède chacun de mes livres et j’essaye à chaque fois de trouver un sujet original à mes intrigues. Le but à mes yeux est de distraire mes lecteurs tout en leur permettant d’apprendre des choses sur des sujets variés.

En ce moment, je m’intéresse beaucoup aux nouvelles technologies et à la manière dont le numérique bouleverse le visage du crime et les méthodes d’enquête des policiers. »

Le carnet de l’histoire de la justice, des crimes et des … développe la rubrique Portrait du jour – Criminocorpus et ouvre ses pages aux fidèles lecteurs du site.

Pour son soixante huitième  Portrait du jour–Criminocorpus la rédaction du blog reçoit Sylvain Forge,  écrivain français, auteur de romans policiers. Prix du quai des Orfèvres 2018

Après une enfance en Auvergne, des études de droit et un passage à Paris, Sylvain Forge voyage et s’imprègne de multiples ambiances, de l’Afrique du Sud au Canada…

Un premier roman – resté dans un tiroir – plante en lui les germes d’une passion future pour l’écriture. Durant plusieurs années, il bâtit des scénarios de jeux de rôle qui lui donnent le goût de raconter des histoires. Élaborer une intrigue bien ficelée : voilà son plaisir… Plaisir que nous partagerons désormais sur le Le carnet de l’histoire de la justice, des crimes.

Salutations de toute l’équipe de la rédaction crimino et des aficionados du crime !

Tension extrême sur le site ! Ph.P.

_______________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

« Originaire d’Auvergne, Sylvain Forge vit à Nantes depuis plusieurs années. Pour cet amateur de théâtre et de jeu de rôles, qui a depuis longtemps le goût de raconter des histoires, l’écriture est apparue comme une suite naturelle. Il vient de boucler son 7ème roman – à paraître début 2019, aux éditions Mazarine (fayard) – et son précédent opus a obtenu le prix 2018 du Quai des Orfèvres pour « Tension extrême »  (plus de 120 000 exemplaires vendus à ce jour).

L’auteur aime Nantes et ses mystères ; il a bouclé pour l’association nantaise « Graines d’Europe » trois road-book sur les traces des influences européennes de la métropole atlantique. Le musée Jules Verne de la ville lui a commandé un jeu de piste pour ses jeunes visiteurs.

Egalement conférencier, Sylvain Forge présente dans les médiathèques et durant les salons littéraires une conférence en forme de « master class » intitulée :

« Les secrets de l’écriture cinématographique au secours du nouveau roman policier ». La prochaine se déroulera au festival POLAR de Cognac, le samedi 20 octobre 2018.

« Prendre le lecteur par la main dès la première page et lui donner l’envie de ne pas me quitter jusqu’à l’épilogue, voilà mon ambition. Un gros travail de documentation précède chacun de mes livres et j’essaye à chaque fois de trouver un sujet original à mes intrigues. Le but à mes yeux est de distraire mes lecteurs tout en leur permettant d’apprendre des choses sur des sujets variés.

En ce moment, je m’intéresse beaucoup aux nouvelles technologies et à la manière dont le numérique bouleverse le visage du crime et les méthodes d’enquête des policiers. »


Vous aimerez aussi...