Le 25 août 1944, le capitaine Sarniguet accompagné de cinq autre pompiers de Paris décident de partir « laver l’affront » …

Le 25 août 1944, le capitaine Sarniguet accompagné de cinq autre pompiers de Paris décident de partir « laver l’affront » subi en juin 1940 au cour duquel un pompier avait été contraint par les soldats allemand de retirer le drapeau français qui flottait au sommet de la tour Eiffel.

A 11H00, le « commando » quitte la caserne à bord d’un fourgon mixte muni d’un drapeau confectionné à l’aide de draps cousus par des femmes de pompiers et teinté en bleu-blanc-rouge. Arrivés au pied de la Tour, les sapeurs-pompiers entament l’ascension des escaliers sous les tirs des allemands barricadés à l’Ecole militaire. Arrivés sur la troisième plate-forme, le capitaine Sarniguet commande : “Envoyez les couleurs !” C’est le sergent Duriaux qui tire sur la drisse, afin de monter le drapeau en haut du mât.

Il est 12H50 lorsque les trois couleurs flottent à nouveau sur la capitale. Pompiers de Paris


Vous aimerez aussi...