Le Massacre des Innocents : Les Oubliés de la République (French Edition)

Pour des raisons culturelles, idéologiques, historiques la France est le pays de l’indifférence aux enfants martyrs.

Ce livre a pour objet de mobiliser l’opinion sur les maltraitances à enfants et proposer des solutions.

Cette enquête est aussi un travail d’analyse sur ces maltraitances, ces morts d’enfants, dont on ne parle pas. Dans notre pays où tout semble être fait pour les protéger, 2 enfants meurent chaque semaine sous les coups et les tortures de leurs parents. Et ce en dépit souvent de la connaissance et de l’identification des maltraitances par les services sociaux, les voisins, les juges, qui tous maintiennent ces enfants chez leurs bourreaux.

Ce n’est que l’aspect le plus spectaculaire, celui dont on parle (parfois !) dans les journaux, mais la situation d’ensemble est tout aussi effrayante: 7000 viols par an (soit presque 20 par jour), 73000 cas de violences identifiés par les forces de police (soit 200 par jour).

Et les 300.000 enfants et mineurs, accueillis souvent tardivement par les services sociaux ne sont guère mieux traités: ils peuvent être ballotés de foyers en familles d’accueil, leur santé est mal prise en charge, ils n’ont le plus souvent aucune formation (70% n’ont aucun diplôme).

Et à 18 ans, tout ce système aussi imparfait soit-il s’arrête brutalement: ils sont abandonnés par les services sociaux, pour la plupart en situation d’échec et sans ressources: 40% des SDF de moins de 25 ans sont d’anciens enfants placés!

Personne ne s’y intéresse : Ces enfants ne votent pas, ces enfants ne manifestent pas, ils n’ont pas des milliers d’amis sur Facebook et quand ils ont survécu aux traumatismes de leur enfance ils préfèrent oublier.

Mais nous, pourquoi sommes-nous sourds à leur souffrance ? Quelle tolérance avons-nous pour les tortionnaires, les pédophiles, les maltraitants en tout genre ? Quel avenir pour les enfants placés? Et tous les autres qui restent avec des familles tortionnaires ? Faut-il faciliter les procédures d’adoption simple ? Les juges et l’ASE (aide sociale à l’enfance) font-ils leur travail ?

Pour eux et avec eux, ces « Oubliés de la République », nous voulons interpeller l’opinion et les pouvoirs publics… Nous avons analysé les phénomènes de déni, plusieurs cas d’infanticides déjà jugés et les dysfonctionnement des prises en charge… Nous avons rédigé ce manifeste qui comprend 19 mesures concrètes pour remettre les besoins fondamentaux de l’enfant au cœur du dispositif .

Pour soutenir le manifeste écrivez dans la page de commentaire: « Je soutiens le manifeste en faveur des Oubliés de la République » en indiquant vos noms et qualités.
***
Michèle Créoff Vice-Présidente du Conseil National de protection de l’enfance et Françoise Laborde , journaliste, reconstituent des drames , posent des questions et apportent des éléments de réponse dans l’intérêt des enfants dont personne n’écoute les appels à l’aide…

Pour nous contacter :

massacredesinnocents@gmail.com

  • Print Length: 167 pages
  • Simultaneous Device Usage: Unlimited
  • Publication Date: August 29, 2018
  • Sold by: Amazon Digital Services LLC
  • Language : French

Françoise Laborde se bat pour les enfants maltraités, ces « oubliés de …

Françoise Laborde se bat pour les enfants maltraités, ces « oubliés de …


6 réponses

  1. DUREZ dit :

    Confrontée tous les jours à cette réalité puisque j’en ai fait mon métier « Assistante FAMILIALE de l’ ASE » . J’espère que les choses et les lois changeront .. Merci à Madame LABORDE pour ce livre qui informera les lecteurs, car peu de gens imagine cette réalité ou ne veulent pas la voir.. En espérant que Madame MACRON tire le signal d’alarme en changeant ces lois sur l’enfance qui date de 1905 et qui n’ont plus cours à notre époque!!

  2. Chatry .le boulaire dit :

    Bonjour , ou peux t’on acheter le livre? Merci

  3. Marie Vignal dit :

    Je soutiens le manifeste en faveur des Oubliés de la République . J’y suis confrontée très régulièrement dans mon travail d’assistante sociale. Je pense que la décentralisation a massacrée la protection de l’enfance. Je me tiens à votre disposition pour mener une réflexion. Cordialement

  4. Tomé dit :

    Je soutiens le manifeste des oubliés

  5. GUILLEMOT dit :

    Je soutiens le manifeste en faveur des Oubliés de la République , GUILLEMOT Marie-France, présidente CDAPH Nièvre (58)

  6. Nathalie GUENOT dit :

    « Je soutiens le manifeste en faveur des Oubliés de la République ».
    J’inscris cette phrase pour le manifeste ici car n’ayant pas acheté le livre chez Amazon, je ne peux pas écrire de commentaires.