Lorsque des « brigands » saccageaient les réserves de blé du Royaume

Cribleurs de blé du Vexin Normand, dessin, circa 1790 – source : Gallica-BnF

En 1775, dans plusieurs villes aux alentours de Paris, de mystérieux individus vandalisent de nombreuses réserves de blé et de farine destinées à l’usage du peuple – sans jamais le consommer. Le jeune Louis XVI s’insurge.

Au début du mois de mai 1775, de nombreuses villes des environs de Paris connaissent une violente et inexplicable vague de vandalisme. Dans les communes de Pontoise, Saint-Germain, Versailles et Paris, des malfaiteurs pillent les réserves de blé et de farine, saccageant au passage moulins et habitations de laboureurs ou de boulangers.

Alerté de ces agissements, le jeune roi Louis XVI, alors âgé d’à peine vingt ans – il ne sera sacré que quelques semaines plus tard –, prend la parole afin d’exiger la répression immédiate de ces crimes…

Pour en savoir plus lire le billet publié  le 25/09/2018 par Priscille Lamure – modifié le 26/09/2018 sur le site de Retronews

 

 


Vous aimerez aussi...