Une histoire de la violence d’extrême-droite

Les guerres de décolonisation ont constitué un terreau favorable à l’épanouissement de formes violentes d’actions de l’extrême-droite, qui perdurent encore aujourd’hui.

Alors que sont actuellement jugés les assassins de Clément Meric, Frédéric Charpier revient sur l’histoire de l’extrême droite violente avec Les Plastiqueurs. Il avait publié il y a quelques années une histoire du mouvement d’extrême droite Occident (Génération, Seuil, 2005). Il prolonge aujourd’hui cette enquête par un récit sur les militants les plus enclins à la violence, témoignant par la même qu’il est un très fin connaisseur et analyste de la droite radicale…

Pour en savoir plus lire le billet le jeudi 27 septembre 2018 publié par Sylvain BOULOUQUE sur le site de Non fiction.


Vous aimerez aussi...