Vers une ouverture des archives des bagnes coloniaux

L’affaire Seznec passionne les Bretons depuis plus d’un siècle. Si la culpabilité du finistérien est encore sujette à de vifs débats, l’histoire retient qu’il a purgé sa peine durant de nombreuses années en Guyane. Comme lui, plus de 100 000 condamnés ont transité par l’un des nombreux bagnes coloniaux français entre 1852 à 1953. L’histoire de la détention de ces hommes et de ces femmes est d’autant plus passionnante qu’elle est à l’origine de nombreuses polémiques, à l’image de celle lancée par Albert Londres dans les années 1920. Celles et ceux qui s’intéressent à cette question encore sensible peuvent, aujourd’hui, assouvir facilement leur curiosité en consultant, depuis leur ordinateur, une partie des registres matricules conservés aux Archives nationales d’outre-mer …

Pour en savoir plus lire le billet publié par Yves-Marie EVANNO sur le site de la revue en envor.fr/

En Envor est la revue électronique gratuite d’histoire de la Bretagne contemporaine. Périodiquement, retrouvez en ligne sur votre ordinateur des articles de qualité, richement illustrés, écrits par les meilleurs spécialistes de l’histoire contemporaine en Bretagne. Vous êtes mobile? Pas de problème: téléchargez gratuitement les articles sur votre tablette!

En envor est une revue ouverte; c’est-à-dire que chacun peut y contribuer en adressant au comité éditorial une proposition de texte.

Pour en savoir plus…

 


Vous aimerez aussi...