Les gendarmes affectés à la sécurité du Premier ministre dénoncent leurs conditions de travail

Rattachée au 2e Régiment d’Infanterie de la Garde républicaine, la Compagnie de sécurité de l’Hôtel de Matignon [CSHM] compte une centaine de gendarmes (officiers, sous-officiers, gendarmes adjoints volontaires). Et, les rythmes de travail y sont trop intenses, à en croire une lettre anonyme que certains membres de cette unité ont adressé à leur hierarchie.

« Un profond malaise règne au sein de la CSHM depuis maintenant plusieurs mois. Le quotidien des gardes républicains, notamment leurs rythmes de travail et leur vie de famille, a été fortement affecté par l’accroissement du temps de service consécutif à une modification en profondeur des différents plannings de garde, à la multiplication des missions liées à la primature, avec comme toile de fond la menace terroriste permanente », ont ainsi écrit les auteurs de cette lettre, dont l’existence a été révélée par L’Essor de la Gendarmerie… Posté dans Gendarmerie par Laurent Lagneau Le 04-10-2018

Pour en savoir plus sur le site de http://www.opex360.com/

 


Vous aimerez aussi...