« Panagoulis, le sang de la Grèce » aux éditions SCUP

Le 25 octobre 2018, les éditions SCUP rééditent Panagoulis, le sang de la Grèce, enrichi de compléments.

Vie et procès d’un jeune militant, Alekos Panagoulis, qui tenta en 1968 d’assassiner le colonel Papadopoulos dirigeant la dictature qui s’étendait alors sur la Grèce. Il fut condamné à mort, mais non exécuté.

Denis Langlois suivit son procès en tant qu’observateur judiciaire de la Fédération internationale des droits de L’Homme.

On trouvera ci-dessous un certain nombre de documents et de photos concernant le procès d’Alekos Panagoulis, son emprisonnement au cours duquel il fut constamment torturé, sa libération en 1973 et sa mort restée mystérieuse en 1976 :

http://denis-langlois.fr/Panagoulis-le-sang-de-la-Grece-%CE%9F

Denis Langlois est né le 30 janvier 1940 à Étréchy (Essonne).

Il a fait ses études au Lycée d’Étampes, puis en Faculté de Lettres et de Droit de Paris.

Refusant d’effectuer son service militaire, lorsque celui-ci était obligatoire en France, il a été emprisonné en 1966 à Fresnes où il a écrit son premier livre Le Cachot.

Il a été le conseiller juridique de la Ligue des Droits de l’Homme de 1967 à 1971.

Avocat au Barreau de Paris de 1968 à 1993, il s’est spécialisé dans les affaires pénales et celles concernant les droits de l’homme. Il a notamment été pendant 14 ans le défenseur de la famille Seznec qui souhaitait obtenir la révision d’un procès considéré comme le symbole de l’erreur judiciaire.

Auteur en 1971 du livre Les Dossiers noirs de la police française dénonçant les violences policières, il a été poursuivi à plusieurs reprises par le ministre de L’Intérieur de l’époque, Raymond Marcellin. Il a fait partie avec Michel Foucault et Gilles Deleuze de la Commission d’enquête sur l’affaire Alain Jaubert, journaliste blessé lors d’une manifestation.

Sur le plan international, il a suivi comme observateur judiciaire des procès politiques en Grèce, en Espagne, en Algérie, en Tunisie, au Koweit, au Mali.

Pacifiste convaincu, Denis Langlois a été en 1990-1991 le porte-parole de L’Appel des 75 contre la Guerre du Golfe et a effectué des séjours prolongés en Yougoslavie, en Irak, au Liban et à Djibouti, pour témoigner des conséquences dramatiques des guerres sur le plan politique, économique et psychologique.

Il est aujourd’hui avocat honoraire et vit depuis une quinzaine d’années en Auvergne.

Il est marié à la poétesse Chantal Dupuy-Dunier.

En tant qu’écrivain, il est l’auteur d’une trentaine de livres…

Pour en savoir plus sur le site de http://denis-langlois.fr/

Les colonels grecs : un printemps perdu et 7 ans de malheur …

 


Vous aimerez aussi...