Paris – Une histoire érotique, d’Offenbach aux Sixties (Dominique Kalifa)

La ville la plus sensuelle de la planète a un nom, et c’est Paris. Même Venise, sa seule rivale, ne parvient pas à la détrôner. Pour Dominique Kalifs, tout s’est joué en un siècle, ce  » grand siècle haussmannien  » qui court des années 1860 aux années 1960, de la  » fête impériale « > dont La Vie parisienne d’Offenbach est le symbole, à la  » révolution sexuelle  » des Sixties, qui bouleverse les mœurs des Français.

C’est donc à une autre histoire de Paris, qui est aussi celle de la conquête de l’espace public par les femmes, qu’il nous invite ici – l’histoire des lieux où les regards se croisent, où les battements de cœur s’accélèrent, les lieux de rencontre et ceux des rendez-vous, les parcours et les promenades de ceux qui s’aiment, les chambres d’hôtel où se retrouvent les couples adultères, les portes cochères ou les  » allées des veuves  » dans lesquelles stationnent des filles de misère.

Qu’est-ce qui pousse à déclarer sa flamme sur les berges de la Seine ou à s’embrasser place de l’Hôtel-de-Ville ? Pourquoi certains lieux de Paris suscitent-ils plus que d’autres des émotions amoureuses ? En quoi le métro, les restaurants ou les piscines municipales, tout autant que ses rues, jardins et boulevards, charrient-ils un puissant imaginaire érotique qui a fait et fait encore aujourd’hui de Paris la  » capitale de l’amour  » ?

Dominique Kalifa est professeur d’histoire contemporaine à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’Institut universitaire de France. Il a notamment publié Les Bas-fonds : histoire d’un imaginaire et La Véritable Histoire de la Belle Epoque.

Éditeur : Payot


Vous aimerez aussi...