1964 : La dictature brésilienne et son legs

En 1964, les militaires prennent le pouvoir au Brésil, marquant le début de la vague de régimes autoritaires qui a balayé l’Amérique du Sud au cours de la décennie suivante : l’Argentine en 1966, la Bolivie en 1971, l’Uruguay et le Chili en 1973, et de nouveau l’Argentine en 1976. En juin 2014, un demi-siècle plus tard, plusieurs des plus grands spécialistes brésiliens, nord-américains, et européens de la dictature militaire brésilienne se réunissent à Paris, lors d’un colloque organisé grâce au soutien de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et de l’université Brown (Providence, Rhode Island). Cet ouvrage est le fruit de leurs débats. Il offre un large éventail d’analyses sur les origines du coup d’État militaire, la nature du nouveau régime, les différentes formes de résistance, et les problèmes de la justice transitionnelle.

Sous la direction de James N. Green et Mônica Raisa Schpun, plusieurs des plus grands spécialistes brésiliens, nord-américains, et européens de la dictature militaire brésilienne se réunissent à Paris, lors d’un colloque organisé grâce au soutien de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) et de l’université Brown (Providence, Rhode Island).

Éditeur : Poisson volant (1 mai 2018)

Collection : PV.HIST.ET IDEE


Vous aimerez aussi...