Les auteurs de « Sexe, race et colonies » reviennent sur les polémiques

« Soldat noir et jeune femme blanche » [France], carte à jouer, 1915. © Coll. Eric Deroo [recadrée pour la publication de l’article – format numérique].

Depuis sa sortie en septembre dernier, l’ouvrage co-dirigé par Pascal Blanchard et Christelle Taraud, a déclenché de vives réactions. Retour avec les deux historiens sur une polémique contestée.

À la fin du mois de septembre paraissait, exceptionnel par son ambition et les moyens mis en oeuvre, un ouvrage ayant réuni pas moins de 97 chercheurs : Sexe, race et colonies, sous la direction de Pascal Blanchard, Nicolas Bancel, Gilles Boëtsch, Christelle Taraud et Dominic Thomas. 1200 illustrations rassemblées dans ce livre, sources des analyses des historiens, présentent au public 6 siècles de domination sexuelle et coloniale, des premiers empires des Amériques jusqu’aux reproductions des stéréotypes contemporains, en passant par les conflits du XXe siècle.

La parution d’un ouvrage aux telles dimensions n’a pas manqué de faire réagir. Ainsi, Libération après avoir consacré sa couverture des 28 et 29 septembre au projet ainsi qu’un dossier de 6 pages, publiait trois tribunes critiques de l’historien Philippe Artières et de la militante féministe Mélusine dès le lendemain et ce jour celle de Daniel Schneidermann, journaliste et chroniqueur du quotidien. Le Monde pour sa part, dénonçait le « piège de la fascination«  de l’érotisme et du colonialisme.

Pascal Blanchard, historien, chercheur au Laboratoire Communication et Politique (CNRS, Paris-Dauphine), co-réalisateur du film Sauvages, au coeur des zoos humains et Christelle Taraud, historienne, enseignante dans les programmes parisiens de Columbia University et de New York University et membre associé du Centre d’histoire du XIXe siècle des Universités Paris I et Paris IV, ont accepté de revenir avec nous, par mail, sur leur ouvrage et la polémique qui en découle…

Pour en savoir plus lire le billet publié par Nicolas Bove le 8 octobre 2018 sur le site les inrocks


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.