Alain Decaux raconte : la bande à Bonnot (3 janvier 1977)

Alain DECAUX nous entraîne dans la cavale sanglante de Jules BONNOT et ses acolytes qui entreront dans l’histoire sous le tristement célèbre nom de « La Bande à Bonnot ». Ou comment au début du siècle dernier (1911 et 1912), une bande de jeunes anarchistes, syndicalistes libertaires, se sont éloignés de l’idéal politique de départ pour sombrer dans la violence la plus totale en déclarant une guerre, perdue d’avance, à la société, et à sa police, à coup de braquages de banques, n’hésitant pas à tuer tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin, et allant ainsi au bout de leur folle logique criminelle. Jusqu’à l’épilogue qui ne pouvait être que tragique, certains de ces «illégalistes», comme BONNOT lui-même, étant abattus par les hommes de la célèbre « Brigade du Tigre » de CLEMENCEAU, tandis que d’autres membres du gang de ces « bandits tragiques » furent lourdement condamnés à la suite d’un retentissant procès (exécution ou peines de travaux forcés), faisant ainsi de ce qui n’était à l’origine qu’une suite de faits divers sanglants un des plus grands mythes criminels du XXème siècle.

Alain Decaux raconte : la bande à Bonnot : 

https://www.youtube.com/watch?v=we6N6ttqBhI

Alain Decaux raconte est une émission de télévision historique française de quarante-cinq minutes présentée par Alain Decaux et diffusée sur la deuxième chaîne de l’ORTF, puis sur Antenne 2 du 10 juillet 1969 au 13 juillet 1987.

D’une durée initiale de quinze minutes, elle est diffusée en fin de programme durant l’été 1969 sur la deuxième chaine (comme elle s’appelait à l’époque). Forte de son succès, l’émission passe à trente minutes en 1970 (cette fois en direct), puis à sa durée définitive de quarante-cinq minutes minutes en 1971.

À noter qu’à partir de septembre 1985, l’émission s’intitule Le dossier d’Alain Decaux, elle prendra fin en 1987.

Des transpositions écrites ont été publiées par la Librairie Académique Perrin.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.