« Sœurs de lait » de Frédérique-Sophie Braize

Parution du livre le 15 mars 2018 – Nées de mères différentes, les soeurs Baud ne partagent pas un lien fraternel profond. L’aînée, Ferdinande, veuve de guerre, est entrée en condition à Paris. Zoé et Anthelmette, si dissemblables et malgré tout jumelles, accompagnent leurs époux qui innovent pour participer à la grande aventure de l’or blanc. Coqueline, la cadette, est fascinée par la haute société venue en villégiature dans la station, mais elle ne veut pas la servir, elle veut en être. Séduite par Côme, un jeune voyageur qui vante les vertus médicales du radium, elle fonce dans les écueils de l’existence avant de découvrir que des intrigues sournoises sont menées au détriment de son entourage. Les quatre soeurs seront-elles capables de s’unir pour piéger ceux que rien n’arrête ?

De son enfance en Haute-Savoie, Frédérique-Sophie Braize a retenu les coutumes et traditions d’une région dont elle connaît tous les reliefs et paysages. Elle y a côtoyé des hommes et des femmes aux prises avec les malheurs de l’histoire et les tourments du coeur. Ils ont raconté leur quotidien, effrois et bonheurs mêlés, qu’elle restitue sous une forme romanesque. Des récits justes, à l’émotion intacte. Elle est l’auteur de recueils de nouvelles remarqués par la critique, pour lesquels elle a reçu les prix Vedrarias 2012 et Gaston Welter 2013. Elle publie ici son troisième roman.

Frédérique-Sophie BRAIZE est une romancière, nouvelliste et scénariste née à Évian en 1970.

Fille unique d’un alpiniste divorcé – ingénieur des Colonnes de Buren – elle vit dix ans chez ses grands-parents, des paysans de montagne. Elle fait ses études au Pays de Galles d’où elle revient diplômée en Business et Finances du Polytechnic of Wales. Puis, elle gagne sa vie en travaillant dans la sécurité privée et industrielle. Après une reconversion, elle enseigne l’anglais aux très jeunes Français et le français aux enfants primo-arrivants. Elle vit aujourd’hui entre la Haute-Savoie et Paris.

En 2015, elle publie son premier roman « Paysannes de montagne » (éd. Lucien Souny) qui met en scène les femmes laissées seules dans les hameaux les plus reculés des Alpes pendant la Grande Guerre (poche 01/2018). En 2016, elle publie « Pour quelques arpents de rêve » (éd. Lucien Souny) un roman dans lequel elle dépeint la vie de ces 220.000 paysans français partis peupler l’Argentine. En mars 2018, elle publie « Soeurs de lait » (éd. De Borée) sur ces Français qui ont servi de cobayes dans les années folles, révélant les dessous de l’industrie pharmaceutique. Ce roman est en lice pour le Grand prix littéraire de l’Académie de pharmacie. Résultat en décembre 2018.

Éditeur : Editions De Borée

18 octobre 2018, le jury du grand prix littéraire de l’académie nationale de pharmacie s’est réuni sous la présidence de l’écrivain Philippe Grimbert et a désigné son lauréat 2018. Il s’agit de Frédérique-Sophie Braize pour son roman « Soeurs de lait ». Le prix lui sera remis lors de la prochaine séance solennelle de l’académie le 19 décembre, à Paris.


Vous aimerez aussi...