Théâtre : La parole est à la défense – RUBRIQUE ŒIL EN EVEIL (Krystyna Kowalska)

Au théâtre Antoine © Frédéric Dugit / PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Sur les scènes parisiennes, le thème de la justice est, ou sera sous peu, à l’affiche cette saison.

Nous avons déjà fait part, dans une précédente chronique, de la reprise au Théâtre de l’Œuvre de la pièce Justice, du 12 septembre au 8 décembre 2018, dans laquelle Samantha Markowic, auteur, et Salomé Lelouch, metteur en scène, proposent une reconstitution théâtrale de l’appareil judiciaire, en nous plongeant au cœur d’une justice en temps réel, celle des comparutions immédiates.

Deux autres pièces reprennent ce thème, cette fois-ci à travers le rôle de l’avocat, le poids de ses plaidoiries et une vision de son métier.

Dans la première d’entre elles, « Plaidoiries », actuellement au théâtre Antoine, Richard Berry incarne les grandes figures de barreau et fait revivre cinq procès ayant marqué histoire judicaire de ces quarante dernières années. On entend des extraits de cinq plaidoiries emblématiques, celle d’Henri Leclerc dans un procès en infanticide, de Jean-Pierre Mignard dans le procès de la police de Clichy-sous Bois, de Michel Zaoui dans procès Papon, de Gisèle Halimi dans le procès sur l’avortement et Paul Lombard contre la peine de mort dans le procès Ranucci. Elles sont tirées d’un livre de Matthieu Aron. Ricard Berry mets dans toutes une conviction remarquable.

C’est un vrai ténor du barreau qui sera sur les planches du Théâtre de la Madeleine du 22 janvier au 24 février 2019, dans un spectacle qu’il présente comme intimiste et intime « Éric Dupond-Moretti à la barre », coécrit avec Adrien Raccah, et mis en scène par Philippe Lellouche.

Apres avoir joué un juge d’instruction dans le film de Claude Lelouche « Chacun sa vie », il dit avoir envie de raconter ce qu’est son métier qu’il exerce avec passion depuis 34 ans et de rétablir quelques vérités. De partager des réflexions sur notre époque aussi, sans oublier des petites anecdotes personnelles et l’échange avec le public à qui il compte donner la parole à la fin du spectacle.

Si nous vous en parlons dès aujourd’hui, ce que nous avons appris que les billets s’envolent déjà.

RUBRIQUE ŒIL EN EVEIL de Krystyna Kowalska pour le carnet criminocorpus

*****

Krystyna Kowalska anime la rubrique “Oeil en éveil” sur le carnet criminocorpus

Krystyna Kowalska : En collaboration avec Philippe Poisson, Krystyna rédige régulièrement et officiellement une critique de littérature policière RUBRIQUE ŒIL EN EVEIL sur le discret carnet criminocorpus. Pour en savoir plus sur :

https://criminocorpus.hypotheses.org/59672

 

 


Vous aimerez aussi...