L’exil espagnol en Bretagne et altérité, 1937-1940 (Isabelle Le Boulanger)

Parution du livre le 20 mai 2016 – Cette étude retrace les conditions de vie des réfugiés espagnols en Bretagne, depuis leur arrivée dans cette région inconnue en 1937, jusqu’à leur départ.

Au printemps 1937, les événements qui ont lieu en Espagne laissent présager un exode massif de civils. Le gouvernement français se trouve dans l’obligation de prendre des mesures d’urgence pour l’accueil de cette population qualifiée de “réfugiés”.

Cette étude retrace les conditions de vie de ces réfugiés espagnols en Bretagne, depuis leur arrivée dans cette région inconnue, jusqu’à leur départ.

Deux événements majeurs de l’histoire européenne et mondiale, exogènes et de caractère géopolitique mettent un terme à l’expérience humanitaire menée en France entre 1937 et 1939 : la fin de la guerre civile en Espagne et le début de la Seconde Guerre mondiale. Après la victoire franquiste, ne demeurent en France que les Républicains espagnols, désormais vaincus. Ils chercheront à s’intégrer à la société française et, à l’éclatement du conflit mondial, s’engageront en masse dans la Résistance.

(Photo : tangi leprohon) pour DEP 22
Isabelle Le Boulanger

Isabelle Le Boulanger est enseignante et chercheure associée au Centre de recherche bretonne et celtique de l’université de Brest. Ses études portent sur l’histoire des mentalités bretonnes à l’époque contemporaine, en particulier l’histoire des femmes et des enfants

Elle soutient sa thèse dirigée par Christian Bougeard à l’université de Brest en 2010. Elle porte titre L’abandon d’enfants au XIXe siècle : pratiques, modalités, enjeux : l’exemple des Côtes-du-Nord (1811-1904)2. Pour cette étude, Isabelle Le Boulanger a étudié 3000 documents d’archives : procès verbaux d’exposition et d’admission des hospices pour les enfants déposées dans les tours. En 1811, un décret impérial officialise le système des tours d’abandon. Il s’agit de cylindre pivotant installés dans un mur extérieur de l’hospice. L’enfant est déposé, le tour pivote mettant ainsi le nourrisson à l’intérieur du bâtiment, au chaud. Ce système permettait un abandon anonyme pour la mère et sûr pour le nourrisson. Une loi en 1904 met fin à ce système3.

En 2015, elle publie Enfance bafouée. La société rurale bretonne face aux abus sexuels du XIXe siècle. Pour cet ouvrage, elle étudie 349 dossiers de procédures, pour abus sexuels4… Pour en savoir plus sur Isabelle Le Boulanger – UBO


Vous aimerez aussi...