Les enfants de Putainville (Claire Bergeron)

Inspirée par l’histoire de Roc-d’Or, village à la réputation douteuse, Claire Bergeron fait revivre l’âge d’or de l’exploitation minière des années 1930 et 1940 en plein coeur de l’Abitibi. Traversé par une intrigue familiale touchante, le roman Les enfants de Putainville retrace la courte existence de cette communauté aujourd’hui disparue, et permet d’imaginer le développement de cette région, riche en ressources naturelles et en récits mémorables.

Résumé – Remariée à Octave, un médecin, Hélène se croyait promise à une existence paisible, mais elle déchante quand elle s’aperçoit à son arrivée à Roc-d’Or qu’il est le propriétaire d’un hôtel où l’alcool coule à flots et où la prostitution est érigée en véritable système. En 1937, la découverte de gisements d’or attire de nombreux aventuriers au coeur du Klondike abitibien et la vie s’organise difficilement dans ce village de squatters, sans église, sans école et sans forces de l’ordre. Inquiète, Hélène cherche à protéger ses enfants, Michel et Amélys, mais les bouleversements s’enchaînent jusqu’au jour où elle disparaît mystérieusement. Pour les adolescents, une chose est certaine : jamais leur mère ne les aurait abandonnés dans ce patelin sans foi ni loi, surnommé Putainville. Commence alors pour eux une longue quête de vérité, ponctuée d’émotions et de retournements dramatiques.

L’auteure : Depuis la parution de son premier roman, Sous le manteau du silenceClaire Bergeron a eu le grand bonheur de publier plusieurs titres à travers le monde : au Québec, en Europe, en Afrique du Nord et en Chine. En 2016, elle a publié Les amants maudits de Spirit Lake, dont la traduction paraîtra en Ukraine en 2018, et dirigé le collectif Aimer, encore et toujours. Après Ciel de guerre sur nos amours (2017), elle présente Les enfants de Putainville, dans lequel, une fois de plus, elle tire de l’ombre une page intrigante de notre histoire…

Editions Druide

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

« Romancière québécoise, Claire Bergeron est née en Abitibi dans une famille aisée où les études étaient une priorité. Diplômée en sciences infirmières de l’Université Laval de Québec, elle a travaillé auprès des tuberculeux de 1967 à 1975. Après la naissance de ses deux enfants, une fille et un garçon, elle fut toujours très impliquée dans son milieu de vie. Du conseil municipal à la tâche de marguillier, en passant par la direction de la maison des aînés, elle fut également maîtresse de poste et propriétaire d’une entreprise de transport de bois de sciage.

En 1991, suite à un déménagement dans la région de Montréal, elle revient à sa profession d’infirmière. Mais la vie en avait décidé autrement : un grave accident d’automobile, qui a failli l’entraîner dans la mort, l’oblige à se réorienter ailleurs. Consciente de cette deuxième chance offerte par la vie, elle seconde son fils dans la fondation de Bureau de Conférenciers Orizon, devenu aujourd’hui le plus important dans son domaine à Montréal.

Retraitée en 2008, elle peut enfin se livrer à ses passions de toujours : l’histoire et l’écriture. Son premier roman : Sous le manteau du silence, propulse sa carrière en Europe, en Afrique du Nord, et jusqu’en Chine.

C’est son cinquième roman : Les amants maudits de Spirit Lake, qui la mènera en Ukraine, avec une traduction dans cette langue, et qui sortira en France au début 2019, aux Éditions De Borée.

Femme passionnée, optimiste et avide d’autonomie, elle ne présente aucune résistance aux changements, et comme elle se plaît à le répéter, elle tourne facilement les pages de sa vie pour entrer de plain-pied dans de nouveaux chapitres.

Son mantra dans l’existence :  « Je veux vivre ma vie comme j’aimerais la lire quand sera venu le temps des souvenirs ». » … Pour en savoir plus :

https://criminocorpus.hypotheses.org/67262

Claire Bergeron – Auteure : Accueil : https://clairebergeron.com/


Vous aimerez aussi...