L’affaire Troadec

Photo prise le 7 mars 2017 : la maison de Lydie Troadec, sœur de Pascal assassiné avec sa femme et leurs deux enfants © AFP / FRED TANNEAU

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, une enquête hors-norme et tragique : la disparition de la famille Troadec, en février 2017. Invité le journaliste Pierre-Henri Allain en duplex de Rennes, où il a suivi l’affaire Troadec pour Libération, notre partenaire une fois par mois.

« Hors norme », c’est l’expression employée par le procureur de la République de Nantes pour désigner ce que d’autres ont appelé une « belle affaire », avec tout le cynisme du jargon policier. Car cette affaire n’est pas belle, loin s’en faut. Quatre personnes ont disparu, à Orvault, en Loire-Atlantique : la mère et le père, le fils et la fille. Une famille comme les autres dans un pavillon ordinaire d’une petite ville tranquille, que rien ne prédestinait à une mort sanglante.

Une enquête hyper médiatisée également, qui fascina la France et déconcerta les enquêteurs. Entre la Loire-Atlantique et le Finistère, à la fin de l’hiver 2017, deux semaines de doutes et de fausses pistes, de soupçons et de mystères. Une ferme à l’abandon, une famille qui se déchire et des lingots d’or : retour sur un inquiétant fait-divers qui deviendra vite une véritable affaire, l’affaire Troadec.

Invité : En duplex de Rennes, le journaliste Pierre-Henri Allain qui a suivi l’enquête pour Libération, notre partenaire une fois par mois.

AFFAIRES SENSIBLES du mercredi 24 octobre 2018 par Fabrice Drouelle

Pour écouter le document sonore sur le site de France inter