Une histoire du crime passionnel. Mythe et archives (Benoît Garnot)

Parution de Benoît Garnot, GarnotUne histoire du crime passionnel. Mythe et archives, Paris, Belin, 2014, 268 p. 23 €

Quatrième de couverture

On peut mourir par amour, mais on peut aussi tuer. La passion amoureuse est capable de déclencher une violence extrême chez des individus par ailleurs socialement disciplinés. Le criminel passionnel est hors normes : il est à la fois homme et femme, jeune et vieux, pauvre et riche ; il dépasse et contredit les catégories sociales. D’un siècle à l’autre, le regard porté par la société sur ce crime, qui paradoxalement reste de nos jours encore sans existence juridique, est tantôt glacé d’effroi, tantôt compréhensif – voire compatissant.

Remontant le fil qui unit la passion à la violence, et embrassant le phénomène du Moyen Âge à l’époque contemporaine, cet ouvrage propose la première histoire du crime passionnel. Mais s’agit-il vraiment d’un crime d’amour ? Ces histoires qui finissent toujours mal ne renvoient-elles pas davantage à des questions d’honneur ou d’argent ? Enseveli sous deux siècles de représentations trompeuses, ce que nous appelons « crime passionnel » n’a peut-être jamais existé.

Table des matières

Introduction

CHAPITRE I. Les crimes passionnels et leurs histoires

CHAPITRE II. Portrait d’un criminel hors normes

CHAPITRE III. L’heure du crime

CHAPITRE IV. Mythes et représentations

CHAPITRE V. Pardonner ou punir

Conclusion. Mourir d’amour

Bibliographie


Vous aimerez aussi...