L’histoire de l’homosexualité féminine (Louise-Marie Libert)

À l’heure où la communauté LGBT (lesbiennes-gays-bisexuels-transgenres) est de plus en plus représentée dans la littérature, l’historienne Louise-Marie Vandenhove dresse le portrait des grandes et moins grandes figures du lesbianisme et de la bisexualité féminine.

Dans ce livre, découvrez : Enheduanna, la prêtresse lesbienne et puissante, bien avant Sappho, la «fondatrice». Les Spartiates, mi-hommes, mi-femmes. Des Romaines « sans la moindre pudeur » selon les auteurs misogynes. L’opinion des théologiens sur la différence entre « saphiques et sodomites ». L’accusation de sorcellerie. Les Béguines, moniales mystiques : des femmes « sans homme ». Soeur Benedetta Carlini, un cas intéressant. Hildegarde de Bingen, une jeune none canonisée par Rome et folle d’une autre jeune nonne. Catherine de Médicis et son escadron volant. Christine de Suède. Catarine de Erauso, qui se déguise en homme pour séduire une jeune fille. Les auteures licencieuses et les intellectuelles. Marie-Antoinette, le lesbianisme comme insulte. Marie-Caroline de Naples, une simple provocation parmi tant d’autres. Marie-Christine et Isabelle de Bourbon-Parme, sexe ou tendresse. Le XIXe siècle : la lutte contre l’hypocrisie bourgeoise. Les artistes comme Rosa Bonheur, Georges Sand,… Les aventurières : exploratrices du monde, rencontres avec d’autres cultures. Les pionnières sociales (Florence Nightingale). Les écrivains (Virginia Woolf, Colette, Marguerite Yourcenar). Le monde des arts (Loïe Fuller, Gertrude Stein, Frida Kahlo). Le monde du cinéma.

Historienne, Louise-Marie Libert est médiéviste, spécialisée dans l’histoire de l’art et des religions. Grande voyageuse, elle est l’auteur de nombreux articles dans le domaine du tourisme culturel. Elle a écrit plusieurs ouvrages sur la Turquie. On lui doit aussi une publication sur ” Philippe et Mathilde ” et une biographie très personnelle de la reine Astrid.

Éditeur : Jourdan Editions (20 septembre 2018)