Hondelatte Raconte : François de Grossouvre (Récit Intégral)

Le 7 avril 1994, François de Grossouvre est retrouvé mort dans son bureau à deux pas de François Mitterrand dont il a été l’un des plus fidèles compagnons de route. Les murs capitonnés ont étouffé le bruit du 357 Magnum Manurhin que cet amateur d’armes, chasseur et responsable des chasses présidentielles, a retourné contre lui. Le bruit mais pas l’onde de choc va secouer le premier cercle des

Invitée : Raphaëlle Bacqué, Grand Reporter au journal Le Monde, auteure de « Le dernier mort de Mitterrand » (Grasset).

 

 

Parution du livre le 5 mai 2010 – Le 7 avril 1994, François de Grossouvre est retrouvé mort dans son bureau, au cœur du Palais de l’Elysée, à deux pas de François Mitterrand dont il a été l’un des plus fidèles compagnons de route. Les murs capitonnés ont étouffé le bruit du 357 Magnum Manurhin que cet amateur d’armes, chasseur et responsable des chasses présidentielles, a retourné contre lui-même. Le bruit mais pas l’onde de choc qui va secouer le premier cercle des mitterrandiens. Un suicide ? Oui, mais on ne suicide pas au hasard quand on est conseiller et intime du Président. François de Grossouvre, aristocrate maurassien passé par la résistance, industriel tissant ses réseaux de Marrakech à l’Afrique noire, franc-maçon et membre des services spéciaux, n’était plus le séducteur élégant de tweed vêtu, le financier des campagnes électorales, mais un homme amer, un ami déçu, un Belphégor vieillissant errant dans les couloirs de l’Elysée ; un confident du pouvoir qui allait trahir les siens. Pourquoi et comment ce ministre de la vie privée de François Mitterrand, parrain de Mazarine, alors le secret le plus défendu de la République, a-t-il décidé d’en finir ? Pourquoi et comment va-t-il dénoncer aux journalistes et aux juges les malversations et les dérives d’une Mitterrandie crépusculaire? Voici le sujet de ce livre : le roman du pouvoir qui broie les hommes, le roman d’une amitié amoureuse, celle qui lia deux hommes au-dessus de la foule des courtisans.

© Photo : JF Paga

Raphaëlle Bacqué est une journaliste française, née le 1er février 1964 à Paris. Elle est diplômée du CFJ (promotion 1988), de l’Institut d’études politiques de Paris (1987) et titulaire d’une licence de droit public. Elle est actuellement grand reporter au journal Le Monde.

En 1992, elle rejoint l’équipe de Fabien Roland-Lévy et Jean-Michel Apathie au Parisien. Elle représente tous les lundis, de 19h20 à 20h15 Le Monde pour l’émission diffusée sur France Inter et I>Télé, Le Franc-Parler, aux côtés de Stéphane Paoli et Thomas Hugues. À la rentrée de septembre 2008, Le Franc-Parler est remplacé par Le RV politique, diffusé le dimanche entre 17h05 et 17h45.Jean-François Achilli succède à Stéphane Paoli comme intervieweur de la station publique, Michel Dumoret à Thomas Hugues comme intervieweur de la chaîne d’information en continu.

Raphaëlle Bacqué commente aussi fréquemment l’actualité politique dans l’émission C dans l’air sur France 5.

Elle figure en 2013 dans le téléfilm Silences d’État de Frédéric Berthe.

En 2018, elle publie, avec Ariane Chemin, « La communauté ».