Salutations révolutionnaires – Quatre ans de parloir avec Carlos (Sophie Bonnet)

Parution du livre le 3 octobre 2018 – «  Carlos apparaît, seul sous la lumière crue, immobile au bout du parloir. Corpulent, carré, il m’adresse un signe de la main auquel je réponds doucement pour me donner une contenance.

La mince porte de contreplaqué se referme sur nous. Une minuscule pièce, nos genoux se touchent. Les pupilles brunes. Les paupières lourdes. C’est un vieil homme. Où est le révolutionnaire au béret de Che Guevara  ? Le terroriste irréductible  ?  »

Pendant quatre ans, chaque mois, Sophie Bonnet a rendu visite à Ilich Ramírez Sánchez, dit Carlos ou Le Chacal, avec la certitude folle qu’elle parviendrait à raconter l’homme derrière le criminel.

Il a tenté de la séduire, de la manipuler. Et puis la relation a évolué. Carlos a parlé. Aujourd’hui, elle sait qui il a été, lui craint qu’elle ne l’abandonne.

La vérité est apparue violente et nue  : celui qui se rêve toujours en héros magnifique n’a été qu’un mercenaire sanguinaire, à la solde des plus grands tyrans de la fin du xxe  siècle.

Un récit hors du commun sur la soumission et la déchéance qui est aussi une plongée dans le monde insensé d’une centrale pénitentiaire. Lire un extrait

Sophie Bonnet est l’auteur d’une enquête sur la prostitution, Bordel (Belfond, 2012). Elle réalise depuis dix ans des documentaires dont Face à Carlos le Chacal, en collaboration avec Christophe Bouquet (France 2, 2018).

Editions Grasset

 


Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. LAMOUCHE dit :

    1- Rendre visite à Mr Ilich Ramirez Sanchez durant 4 ans pour l’amadouer et finalement l’attaquer personnellement par le dénigrement, le mépris et le mensonge , c’est faire preuve de malice et de manque de courage et ne fait en aucun cas de l’auteur une « journaliste-documentariste » digne de respect.

    2- Qualifier les bénévoles de l’accueil des familles et des enfants de « dames-patronesses », c’est insulter publiquement le travail des intervenants de la Prison de Poissy qui oeuvrent avec courage et respect auprès des détenus et de leur familles. Les accueillants, visiteurs de prisons, enseignants etc ..apprécieront son sens du jugement et de la nuance !.. au moins Mr Ilich Ramirez Sanchez ,lui, remercie et encourage tous les bénévoles pour leur engagement auprès de TOUS les détenus.
    3- Gagner sa vie médiatiquement aux frais des détenus et critiquer les agents de l’administration pénitentiaire ne l’ honore pas.

    Livre sans intérêt.
    Guillaume Lamouche
    Visiteur de prison à Poissy

  2. Jacqueline Fanny Muller. dit :

    Je suis très intéressée par les phénomènes de société et avais lu Bordel de Sophie Bonnet il y a quelques années. Quand Salutations révolutionnaires est sorti j’ai voulu voir ce qu’étaient ces quatre années de parloir avec l’ennemi public numéro un Carlos. Comment elle en faisait le récit. J’ai tout de suite été captivée par ce récit qui était plus qu’un reportage mais un récit littéraire. sophie Bonnet dans ce livre a réussi à nous présenter ces quatre années comment un véritable roman. Son style est vif, précis. Il donne à voir . La vision de cette expérience est pertinente et fait un portrait sans concession d’un homme dont l’action néfaste reste dans les mémoires et donne à réfléchir sur l’histoire de nos sociétés à ceux qui la découvrirait. Un moment de notre histoire à ne pas manquer;