Juger et punir : une brève histoire (1/3) Quel sens le Moyen Âge donne-t-il à la peine capitale ?

La pendaison de Haman, miniature de la Bible de Souvigny, 12e siècle / La Ballade des pendus, illustration pour l’édition de 1489 du poème de François Villon• Crédits : DeAgostini/Getty Images – Getty

Pour ce premier volet consacré à une brève histoire de l’institution de juger et de punir, et de l’invention de certaines peines, Emmanuel Laurentin s’entretient avec les historiennes Claude Gauvard et Elisabeth Lusset.

La peine de mort revêt-elle un caractère particulièrement cruel ou violent pour la société médiévale ?

Comme le terme moyenâgeux le laisse entendre, nous avons coutume d’enfermer cette période méconnue dans nos fantasmes, de rejeter vers elle ce qui est noir et barbare. Certes, la cruauté a existé, mais j’ai voulu montrer que ces gens du Moyen Age sont à la fois comme nous et totalement différents de nous. Ils n’ont pas le même rapport au temps ni à l’espace, ni aux valeurs. Nous avons depuis longtemps oublié le sens de l’honneur, qui est pourtant fondamental au Moyen Age. Il faut repartir de ces valeurs, de la fama notamment, la réputation, pour comprendre que dans une société d’honneur où il convient de riposter, de “démentir” celui qui vous a offensé, la peine de mort revêt un sens particulier…

INTERVENANTS
  • Claude Gauvard Professeur émérite.
  • Elisabeth Lusset Chargée de recherche au CNRS (Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris / Université Paris 1 Panthéon Sorbonne)

Pour en savoir plus sur le site de l’émission de France culture


Vous aimerez aussi...