Christophe Hondelatte : Les évadés de Fontevraud (1955) avec Léandre Boizeau

  • Dans “Hondelatte raconte”, conteur hors pair, Christophe Hondelatte tient les auditeurs en haleine avec ses récits ciselés et captivants. Faits divers, parcours singuliers et portraits de personnalités… Il remet en perspective et raconte les histoires qui ont fasciné les Français avant de les disséquer en compagnie de ses invités.

L’histoire de la triple évasion de l’abbaye de Fontevreau en juin 1955… Trois détenus neutralisent des surveillants, s’emparent de leurs uniformes et parviennent à franchir le mur d’enceinte de cette prison…

Pour en savoir plus sur le site de l’émission : Emissions/hondelatte-raconte

La_traque_561f5655158f6Juin 1955 : trois prisonniers sautent le mur de la centrale de Fontevrault. Dekker, Merlin et Damen tentent la belle…

Broché: 151 pages

Éditeur : La Bouinotte (15 décembre 2002)

La Bouinotte, qu’est-ce que c’est ?

La Bouinotte, en Berrichon, c’est une petite ouverture murale, symbole du regard original que le trio fondateur du magazine voulait porter sur le Berry, suivant une idée de Léandre Boizeau, en 1982.

Aujourd’hui, c’est une maison d’édition passionnée par sa région. Elle édite un magazine trimestriel du même nom, consacré au Berry, et publie une dizaine de livres par an, romans, récits et livres thématiques.

Paru le 15 décembre 2002 – La triple évasion de Fontevrault

Juin 1955 : trois hommes sautent le mur de la Maison Centrale de Fontevrault, entre Chinon et Saumur. Dekker, Merlin et Damen tentent la belle pour échapper à cet univers « de détresse et de désolation ». Damen chute lourdement et, grièvement blessé, reste au sol. Les deux autres rejoignent le couvert des bois voisins, prologue d’une semaine de cache-cache avec la mort. Commence une cavale incertaine associant un caïd éprouvé et un jeune homme égaré courant aux trousses de la liberté. Cette affaire, à l’époque, passionne le public et terrifie les populations alentour. La grande peur, au coeur du Jardin de la France, se transforme bientôt en chasse à l’homme. Une traque nerveuse, au cours de laquelle ces hommes, devenus gibier, se frottent maintes fois aux piqueurs avant l’inévitable curée.

Léandre Boizeau, l’enquêteur de Ils sont innocents, le livre qui relança l’affaire Mis et Thiennot, restitue cet épisode oublié en un récit haletant, minutieux autant que sensible.

Gilles Boizeau


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.