Les mendiants de la Révolution à la fin du XIX ème siècle (Maria Desmurs)

La mendicité et le vagabondage étaient des délits passibles, jusqu’au 18 mars 2003, d’une peine d’emprisonnement allant de un à six mois. Aujourd’hui c’est l’exploitation de la mendicité qui entraîne des sanctions.

Sous l’Ancien Régime la mendicité était considérée comme le pire des fléaux, contre lequel la royauté a tout tenté : maison de force, galère, relégation au lieu de naissance, internement dans des hôpitaux généraux ou des dépôt de mendicité, défense de faire l’aumône, etc..

La répression, par l‘enfermement des mendiants et des vagabonds, s’établit massivement en Europe au milieu du XVIIème siècle, et à Paris en 1656 avec la création d’un Hôpital Général, institution qui « se donne pour tâche d’empêcher la mendicité et l’oisiveté comme source de tous les désordres » …

Pour en savoir plus lire le billet publié par Maria Desmurs sur le site du CCHA


Vous aimerez aussi...