Guerre d’Algérie : Torture et exécutions au nom de la France – La Grande H – Raphaëlle Branche

 

 

Le Média Diffusé en direct le 1 nov. 2018 – Le 13 septembre dernier, Emmanuel Macron s’est rendu chez Josette Audin pour reconnaître la responsabilité de la France dans les tortures et l’assassinat de son mari Maurice, arrêté par l’armée française à Alger en 1957. Le président était accompagné de 3 historien.nes de la Guerre d’Algérie, dont Raphaëlle Branche, autrice de l’unique thèse consacrée aux violences illégales de l’armée française en Algérie. Dans ce deuxième épisode de La Grande H., R. Branche nous explique comment elle a pu démontrer le caractère massif et systémique de la torture et des exécutions sommaires, à partir des archives et d’enquêtes orales. Elle revient sur les vraies raisons de l’usage de la torture, qui ne tiennent pas à la nécessité d’obtenir des renseignements. Elle analyse enfin la portée de la démarche d’E. Macron concernant Maurice Audin, tout en évoquant les dangers actuels de la logique de suspension, par l’État de droit, des libertés et garanties légales pour certaines catégories de la population pensées comme « suspectes ». Table des matières : 01:51 Déclaration d’E. Macron, 13 sept. 2013 : « Un système légalement institué ». 04:06 Pourquoi cette déclaration est-elle importante ? 06:34 La torture et les exécutions sommaires comme éléments d’un système 08:35 La thèse de Raphaëlle Branche sur les violences illégales (2000) 09:18 Le travail de Pierre Vidal-Naquet dès 1957-1958 13:12 L’exploitation des archives pour l’histoire de la torture et des exécutions 15:10 Le soutien du Général André Bach pour l’accès aux archives 16:36 Les soldats et leurs chefs : le fonctionnement de l’armée et la violences illégales 19:39 Archives : des sources au plus proche du terrain 20:53 Le dispositif de camouflage des exécutions sommaires 24:27 La « corvée de bois » 25:20 Trace de la pratique des tortures dans les archives 28:13 Enquêtes orales sur la torture 31:40 Constitution d’archives sonores par les enquêtes orales 34:19 Conclusions de la recherche : justifications et vraies raisons de la torture 38:00 Enjeu politique de la grande répression d’Alger (« bataille d’Alger ») 41:02 La torture est une stratégie de la terreur 43:23 L’expérience algérienne exportée au Vietnam, en Amérique latine, en Afghanistan, en Irak 54:19 La stratégie « contre-insurrectionnelle » ou « contre-révolutionnaire ». Contre-exemple du Kenya 57:40 Le couteau oublié par Jean-Marie Le Pen 59:20 La déclaration d’E. Macron : enfin les politiques assument 1:03:35 Effets au plan international 1:04:47 « En même temps » : gestes d’E. Macron en direction des harkis 1:07:10 La question coloniale et post-coloniale 1:11:42 Evaluation du nombre des victimes ; Paul Teitgen ; le site http://1000autres.org/ 1:14:48 L’ouverture des archives annoncée par E. Macron : quels effets ? 1:19:04 Le traitement des Algériens en métropole pendant la guerre 1:20:21 Leçons de l’histoire, leçons du travail de l’historienne. L’Etat d’urgence dans les banlieues en 2005, les violences policières structurellement impunies Une émission de Julien Théry. 👉 Sauvez Le Média : https://www.lemediatv.fr/sauvez-le-me…

 

Première parution en 2001 – Nouvelle édition revue en 2016

Collection Folio histoire (n° 253), Gallimard Parution : 15-04-2016

Raphaëlle Branche : Professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Rouen, rattachée au GRHIS.

Associée à l‘Institut d’Histoire du Temps Présent.

Rédactrice en chef de Vingtième Siècle. Revue d’histoire

Membre du Conseil Supérieur des Archives

Chevalière de l’ordre des Arts et des Lettres

Le site de http://raphaellebranche.fr/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.