Une prison municipale à l’emplacement du jardin de l’hôtel de Lalande (Bordeaux) – Musée des arts décoratifs

L’hôtel de Lalande, hôtel particulier du parlementaire Pierre de Raymond de Lalande, fut construit entre cour et jardin en 1779. Ce parc, clôturé et planté d’une soixantaine d’arbres sur trois rangs, de gazon, de plantes ou d’arbustes disparaît en 1880 lorsque la municipalité de Bordeaux achète cette propriété. Le jardin est rasé au profit d’une vaste prison construite de solides murs en pierre formant quadrilatère, sur les trois côtés des rues Boulan, Verteuil, et Castelmoron.

Pour en savoir plus lire le document complet en format PDF sur le site

http://www.madd-bordeaux.fr/sites/madd/files/2018-01/documents/livret%20site%20internet.compressed.pdf


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.