Montluc à Lyon, les mémoires d’une prison

La prison de Montluc lors du procès de Klaus Barbie en 1987 © Getty / Raphaël Gaillarde

Le bref séjour de Klaus Barbie, en 1983, dans le lieu où il avait enfermé Jean Moulin fut un moment d’exception dans l’ultime période de Montluc. La prison avait fini par acquérir une réputation de calme et elle était promise à une fermeture proche.

Le bref séjour de Klaus Barbie, en 1983, dans le lieu où il avait  enfermé Jean Moulin fut un moment d’exception dans l’ultime période de Montluc. La prison avait fini par acquérir une réputation de calme et elle était promise à une fermeture proche. Celle-ci intervint pour l’aile des hommes en 1997 et pour le secteur des femmes en 2009.

S’est posée alors la question du destin du site. France Domaine aurait voulu le valoriser – entendez : le vendre. L’université Lyon III, qui a fini par s’appeler Jean Moulin, l’utiliser pour ses étudiants. Le préfet de l’époque préféra tendre l’oreille à l’association des rescapés qui rappelait ce qui s’était passé ici en 1943-1944. La prison était sous le contrôle des Allemands; plus de 9000 personnes y furent enfermées; deux seulement purent s’en évader- ce sont les personnages  du film de Bresson, « Un condamné à mort »; les autres, à commencer par les juifs, n’avaient pas d’autre perspective que l’exécution ou la déportation…

Pour écouter le document sonore sur le site de France inter

LA MARCHE DE L’HISTOIRE du Mercredi 21 novembre 2018 par Jean Lebrun

Antoine Grande Directeur des Hauts lieux de la mémoire nationale en Île-de-France est l’invité e l’émission

Mémorial national de la prison de Montluc.

EXPOSITION TEMPORAIRE DU 07.09.2018 AU 28.04.2019 : « Les traces – Histoires d’une prison, Montluc 1921 – 2010 ».


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.