Gilets jaunes : “Jacquerie”, un terme condescendant et péjoratif

Les Gilets jaunes, sur une barricade improvisée proche de l’Arc de Triomphe, à Paris.• Crédits : FRANCOIS GUILLOT – AFP

Depuis quelques jours, les manifestations des “Gilets jaunes” sont renvoyées aux “jacqueries”, ces soulèvement paysans qui ont émaillé l’Histoire. Un terme qui, si sa signfication a évolué, n’est pas neutre et conserve une dimension péjorative, selon Gérard Noiriel, directeur d’études à l’EHESS .

Les gilets jaunes, une Jacquerie moderne ?”, “Gilets jaunes : au cœur de la jacquerie” ou encore “une jacquerie numérique”. Avec le succès des manifestations des Gilets jaunes, le terme de “Jacquerie” a pullulé dans les titres des médias. Dans Le Monde, le sociologue Pierre Merle estimait ainsi que ce mouvement rappelait “les jacqueries des périodes révolutionnaires” et illustrait le fossé entre citoyens révoltés et élites dirigeantes…

Pour en savoir plus lire le billet publié par  Pierre Ropert sur le site de France culture


Vous aimerez aussi...