La prison Saint-Michel à Toulouse : une exposition, des débats.

1520763
Le devenir de cet établissement est encore incertain. Fermé en 2009, la mairie est désormais propriétaire de ce que les toulousains nomment le Castelet. Les associations d’anciens combattants souhaitent y honorer la mémoire des résistants qui y furent incarcérés. André Malraux figurait parmi eux. Pour le reste de la prison, un prix de vente élevé a été fixé par l’Etat. La mairie semblait négocier durant l’été 2014 un arrangement avec le ministère de la culture. Elle souhaiterait créer un grand auditorium souterrain et préserver l’architecture en étoile due aux architectes Esquié, père et fils. Les bâtiments deviendraient des résidences d’artistes, des studios d’enregistrement. Le projet porte le nom « d’étoile de la musique« . Le mur d’enceinte serait abattu.
Une exposition a eu lieu au début du mois de septembre 2014 : « 15 jours de prison ouverte« . Elle présentait notamment des photographies réalisées par le studio Henri Manuel en 1929. Un comité de quartier très actif créé en 1977 se préoccupe du devenir de la prison afin de la transformer en équipement public. Le site du comité de quartier Saint-Michel présente les expositions, les débats sur l’avenir de la prison, les liens avec les reportages photographiques réalisés à l’intérieur.
$_12-1

 


Vous aimerez aussi...