Mais qui a tué le conseiller Prince ? (1/2) L’affaire Alexandre Stavisky

Émeutes du 6 février 1934, place de la Concorde.• Crédits : Crédits : AFP – AFP

Dijon, 20 février 1934 : sur les rails, à La Combe-aux-Fées près de Dijon, repose le corps déchiqueté d’un homme élégant d’une cinquantaine d’années. Le Conseiller Albert Prince est mort, dans une France secouée.

Début 1934, la IIIème République vacille. La faute à un homme : Alexandre Stavisky. 

1er épisode : L’affaire Alexandre Stavisky : « suicidé d’un coup de revolver tiré à bout portant »

Cet escroc mondain domicilié à l’hôtel Claridge reçoit du beau monde à sa table. Parlementaires, magistrats, policiers : ses amis sont assez nombreux pour couvrir ses arnaques à hauteur de centaines de millions de francs volés aux petits contribuables. Quand l’affaire éclate, Stavisky prend la fuite, et est retrouvé le 8 janvier « suicidé d’un coup de revolver tiré à bout portant ». La rue gronde, la République tremble

Avec : Pierre Cornut-Gentille, avocat ; Jean-Marc Berlière, historien ; Bruno Fuligni, écrivain ; Jean-François Miniac, écrivain.
Un documentaire de Romain Weber, réalisé par Yvon Croizier. Lectures : Gilles Lacombe. Archives INA : Inès Barja ; Recherche et documentation internet : Annelise Signoret ; Collaboration Pascaline Bonnet et Némo Camus. 
Pour en savoir plus lire le billet publié sur le site de France culture

Vous aimerez aussi...