Les registres d’écrou des maisons d’arrêts, de justice, de correction d’Angoulême, de Barbezieux, de Cognac, de Confolens et de Ruffec.

Les établissements pénitentiaires charentais ont conservé au titre des archives l’ensemble des registres d’écrou des maisons d’arrêts, de justice, de correction d’Angoulême, de Barbezieux, de Cognac, de Confolens et de Ruffec.

Ils contiennent des indications précises sur l’identité des détenus, mais aussi sur leur origine sociale, le motif de l’incarcération et la durée de leur peine.

Sont numérisés les registres d’écrou des maisons d’arrêt, de correction et de justice (série L) pour les communes d’Angoulême (1797-1860) et Barbezieux (1798-1859) ; les registres de la maison d’arrêt de Cognac (1831-1854) et les registres des maison d’arrêt et de correction des communes de Confolens (1831-1850) et Ruffec (1831-1860).

Pour en savoir plus sur le site des Archives de la Charente


Vous aimerez aussi...